Pierre Clerget (1875-1943): Un motoriste de génie

Front Cover
Editions de l'Officine, 2004 - Aeronautical engineers - 461 pages
0 Reviews
Des son plus jeune âge la mécanique dirigera ses pas... L'enfant provincial découvre à 14 ans, à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1889 à Paris, le moteur à essence de pétrole de Gottlieb Daimler. Quelques années plus tard, il reçoit dans son atelier de Dijon la visite de Rudolf Diesel qui assiste à un essai de moteur. Il prendra son essor en même temps que l'aviation prenait son envol en 1908-1910 grâce au président cofondateur de l'Aéro-club de France, l'Américain Ernest Archdeacon. Un stand P. Clerget participa à la deuxième exposition de locomotion aérienne et de navigation automobile de Paris tenue au Grand Palais en octobre 1910 et à Londres au quatrième salon de Grande-Bretagne en février 1913 ! Fournisseur de l'armée dès 1912, plus de vingt mille exemplaires du moteur 9 B seront produits entre 1915 et 1918. Malgré ce succès, l'entreprise Clerget-Blin ne survivra pas à l'arrêt complet du développement de l'aviation militaire dans les années d'après-guerre. Pierre Clerget, redevenu simple ingénieur-chercheur au sein du STAé, mettra au point le premier moteur d'avion Diesel du monde et ne cessera jamais de créer. Il sera nommé membre de l'Institute of the Aeronautical Science of New York en 1933. Son moteur 14 F2 monté sur un Potez 25 établira le 4 octobre 1934, puis le 6 décembre 1937, le record mondial d'altitude pour moteur à huile lourde. Or, à l'époque, la France préféra investir massivement dans d'autres domaines que l'aviation et la motorisation ; une opportunité gâchée alors que l'on disposait des hommes compétents qui auraient grandement contribué à éviter le désastre de 1940.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Préface de Gérard POMMIER p
5
Chapitre premier
13
Chapitre II
45
Copyright

18 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information