Les Historiettes de Tallemant des Réaux: mémoires pour servir à l'histoire du XVIIe siècle, Volume 3 (Google eBook)

Front Cover
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 315 - Sur les yeux de Madame la duchesse de Beaufort. Ce ne sont pas des yeux, ce sont plutôt des dieux : Ils ont dessus les rois la puissance absolue. Dieux ? non; ce sont des cieux ; ils ont la couleur bleue Et le mouvement prompt comme celui des cieux.
Page 328 - êtes damné si vous continuez. Un Jésuite adoucira » tout. Puis, l'huile, pour peu qu'il en tombe sur un » habit, s'y étend, et fait insensiblement une grande » tache ; mettez un bon père Jésuite dans une pro» vince, elle en sera enfin toute pleine.
Page 316 - Soleils ? non, mais éclairs de puissance inconnue, Des foudres de l'Amour signes présagieux. Car s'ils étaient des dieux, feraient-ils tant de mal ? Si des cieux, ils auraient leur mouvement égal ; Deux soleils ? ne se peut ; le soleil est unique.
Page 40 - L'impudent poète que vous êles 1 » Balesdens, qui est à lui, et qui a été précepteur du Marquis de Coislin, dit : « Si je fais jamais imprimer mes lettres, où il ya mille flatteries pour le Chancelier, je ferai mettre un errata au bout : en telle page, ce que j'ai dit n'est pas vrai ; en telle page, cela est faux, et ainsi du reste.
Page 97 - Apporte-moi deux cou» pies de poulets, cela rendra ton affaire bonne. » Ce fat l'oublia. Il dit à l'autre la même chose ; ce dernier les lui envoya et un dindonneau . Le premier envoie ses poulets après coup ; il perdit , et pour raison , le bon juge lui dit : « La cause de votre partie » étoit meilleure de la valeur d'un dindon.
Page 209 - Cela arriva comme il l'avoit dit. Nos gentilshommes bien montés forcent les deux escadrons, et se sauvent tous, à un près. En voici un autre qui est bien aussi hardi, mais il me semble un peu téméraire. Ayant eu avis que les Cravates...
Page 343 - Je n'ai que faire de vous ni de personne : Robert Pilou et moi avons plus de bien qu'il ne nous en faut. À cause que vous êtes duchesse, et que je ne suis que fille et femme de procureur, vous pensez me maltraiter 1 Adieu, Madame, j'ai ma maison dans la rue Saint-Antoine, qui ne doit rien à personne ». Le lendemain.
Page 324 - On fit aussi un almanach de la farine des jeunes gens et des mouches des femmes, avec une chanson que voici : Dieu ! que la mouche a d'efficace ! Que cet animal est charmant! Le plus parfait ajustement Sans elle n'auroit point de grâce. Si vous n'avez mouche sur nez, Adieu galants, adieu fleurettes; Si vous n'avez mouche sur nez, Adieu galants enfarinés. Vous auriez beau être frisée, Par anneaux tombants sur le sein, Sans un amoureux assassin Vous ne seriez guère prisée. Si, etc. Portez-en...
Page 323 - Pour faire entendre cela, il faut savoir qu'il ya dix ans ou environ qu'un meunier, à la Grève, gagea de passer dans un de ces anneaux qui sont attachés au pavé pour retenir les bateaux.
Page 406 - Les gens dont la dame et lui se servoient étoient gagnés par le mari. Ayant appris cela, il défendit sa maison à SaintGermain. Cet homme, au désespoir d'être privé de ses amours, écrit à la belle, et la presse de consentir qu'il la défasse de leur tyran. Les...

Bibliographic information