Relation du voyage à la recherche de La Pérouse ... 1791, 1792, et pendant la Ière et la 2de année de la République françoise. 2 tom. [and] Atlas, Volume 1 (Google eBook)

Front Cover
1800
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page vii - ... en leur possession; l'Assemblée nationale prenant l'engagement d'indemniser et même de récompenser, suivant l'importance du service, quiconque prêtera secours à ces navigateurs , pourra procurer de leurs nouvelles , ou ne ferait même qu'opérer la restitution à la France des papiers et effets quelconques qui pourraient appartenir ou avoir appartenu à leur expédition.
Page vii - Pérouse, où même après l'avoir recouvré ou s'être procuré de ses nouvelles, cette expédition utile et avantageuse à la navigation, à la géographie, au commerce, aux arts et aux sciences.
Page vi - Pérouse et ses compagnons seraient trouvés ou rencontrés, n'importe en quel lieu, il leur soit donné toute assistance, et procuré tous les moyens de revenir dans leur patrie , comme d'y pouvoir rapporter tout ce qui serait en leur possession ; l'Assemblée nationale prenant l'engagement d'indemniser...
Page vi - L'assemblée nationale , après avoir entendu ses comités réunis d'agriculture , de commerce et de marine réunis , décrète , Que le roi sera prié de donner des ordres à tous les ambassadeurs, résidons, consuls, agens de la nation auprès des différentes puissances , pour qu'ils aient à engager, au nom de l'humanité, des arts et des sciences, les divers souverains auprès desquels ils résident , à charger tous les navigateurs et agens quelconques qui sont dans leur dépendance, en quelque...
Page 48 - Tous se» mouvemens sont dirigés avec une adresse admirable; elle ne se précipite pas la tête la première , comme les oiseaux qui vont chercher leur proie sous les eaux...
Page 210 - C'est une chose assez remarquable que le peu de crainte que ces oiseaux ont de l'homme; souvent même ils se reposent sur le bras qui leur est présenté. Leur odorat doit être peu subtil ; on n'aperçoit que deux légères fentes sur la mandibule supérieure du bec pour toute ouverture des narines. Cette mandibule est mobile comme celle des perroquets ». ( Labillardière, Voyage à la recherche de la Pérouser tome I , page 2io. ) Son WIN».
Page 108 - Celte impulsion une fois donnée , ils n'ont plus besoin de battre de* ailes ; ils les tiennent très-développées et cherchent leur proie en se balançant alternativement de droite à gauche , et en rasant d'un vol rapide la surface de la mer. Ce balancement sert sans doute à accélérer leur marche ; mais il ne semble pas devoir suffire pour les retenir dans l'air. Peut-être un...
Page 214 - ... atteindre le fond , même tout près de ces murs de Corail élevés perpendiculairement du fond des eaux. Ces Polypiers , dont l'accroissement continuel obstrue de plus en plus le bassin des mers, sont bien capables d'effrayer les navigateurs ; et beaucoup de bas-fonds, qui offrent encore aujourd'hui un passage, ne tarderont pas à former des écueils extrêmement dangereux.
Page vi - L'ASSEMBLÉE NATIONALE , après avoir entendu ses Comités réunis d'Agriculture , de Commerce et de Marine , décrète : » Que le Roi sera prié de donner des ordres à tous les Ambassadeurs , Résidens , Consuls , Agens...
Page 152 - Le soleil était alors très brillant, la sève montait avec abondance, et, au moment de la chute, elle sortit en grande quantité du milieu de la partie inférieure du tronc. « Ce bel arbre, de la famille des myrtes, est recouvert d'une écorce assez lisse : les branches se contournent un peu en s'élevant; elles sont garnies à leurs extrémités de feuilles alternes, légèrement arquées, longues d'environ 2 décimètres sur 1/2 décimètre de large.

Bibliographic information