Lucie Cousturier, les tirailleurs sénégalais et la question coloniale: actes du colloque international tenu à Fréjus les 13 et 14 juin 2008, augmentés de lettres adressées à Paul Signal et Léon Werth

Front Cover
Harmattan, Jan 1, 2009 - France - 340 pages
0 Reviews
A Fréjus, en 1916, Lucie Cousturier, artiste peintre, a rencontré quelques-uns des 40.000 tirailleurs dits sénégalais venus combattre pour la France pendant la Grande Guerre. Surmontant la peur partagée par les quelque 7.000 habitants de Fréjus -Saint-Raphaël de l'époque, elle a su transformer cette rencontre en un enrichissement partagé. A tel point que, les ayant accueillis chez elle, elle entreprit après la guerre une mission de neuf mois en Afrique de l'Ouest pour leur rendre visite chez eux. A Fréjus, en 2008, des historiens, des historiens de l'art, des humanistes venus du monde entier se sont rassemblés pour mieux faire connaître cette femme exceptionnelle mais méconnue et les tirailleurs qu'elle alphabétisa avant de les voir partir pour le front. Aux actes de cette nouvelle rencontre fructueuse sont jointes les lettres inédites que Lucie Cousturier adressa au célèbre peintre Paul Signac et au grand humaniste Léon Werth qui étaient ses amis. Le volume comporte aussi de nombreuses illustrations, dont un autoportrait en quadrichromie, et des fac-similés de manuscrits, la plupart inédits.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Bibliographic information