Nouveau dictionnaire historique: ou, Histoire abrégée de tous les hommes qui se sont fait un nom par des talens, des vertus, des forfaits, des erreurs, etc., depuis le commencement du monde jusqu'à nos jours; dans laquelle on expose avec impartialité ce que les écrivains les plus judicieux ont pense sur le caractère, les moeurs et les ouvrages des hommes célèbres dans tous les genres. Avec des tables chroologiques, pour réduire en corps d'histoire les articles répandus dans ce dictionnaire (Google eBook)

Front Cover
G. Leroy, 1789 - Biography
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 262 - II n'était ni trop gras ni trop maigre; il avait la taille plus grande que petite, le port noble, la jambe belle; il marchait gravement, avait l'air très-sérieux, le nez gros, la bouche grande, les lèvres épaisses, le teint brun, les sourcils noirs et forts, et les divers mouvements qu'il leur donnait lui rendaient la physionomie extrêmement comique.
Page 469 - L'autre, plus timide, ou plus modeste, a commencé sa marche par s'appuyer sur les phénomènes, pour remonter aux principes inconnus, résolu de les admettre, quels que les pût donner l'enchaînement des conséquences. L'un part de ce qu'il entend nettement, pour trouver la cause de ce qu'il voit ; l'autre part de ce qu'il voit, pour en trouver la cause, soit claire, soit obscure.
Page 103 - Sa réputation et ses talens le firent choisir en 1736, pour être à la tête des académiciens que Louis XV envoya dans le nord pour déterminer la figure de la terre. Il fut le chef...
Page 131 - Ils rentrèrent comme en triomphe à Paris , tandis que le cardinal , leur ennemi , prit la fuite du côté de Cologne. Ce ministre gouverna la cour et la France du fond de son exil.
Page 624 - BasseAlsasce, et fit de grands progrès dans la littérature sacrée et profane. Il épura la langue allemande, qu'on appelait alors théodisque on tudesque.
Page 453 - Caprée , où il fe biffa mourir de faim , ne voulant plus être témoin des crimes de ce méchant prince. Son père étoit ce fçavant jurifconfulte, que Vcfpayîjn combla d'honneurs & de bienfaits.
Page 573 - ... fa cendre, à côté de celle du roi de Macédoine. Tous fes foins fe bornèrent alors à gouverner fon fils, qui n'aimoit pas à l'être. Elle le railla quelquefois fur fa vanité. Alexandre ayant pris le titre de Fils de Jupiter dans une lettre qu'il lui écrivoit, elle lui répondit : (¿u aije fait , four que vous veuille^ me mettre mal avec Junon ? Le conque» rant Macédonien étant mort, fa mère tâcha de recueillir une portion de fon empire.
Page 48 - ... & toujours avec un égal fuccès. La juftice que nous devons à fa mémoire , nous oblige de repoufler à cette occafion une calomnie qui n'a été que trop répandue. On a prétendu que M. du Marfais étant...
Page 110 - Ceux qui reftoient proteftant touiours qu'ils mourroient plutôt que de rien faire contre leur foi , l'empereur en fit encore mourir la dixième partie. Enfin , Maximien les voyant perfévérer dans la religion de JC , ordonna qu'on les fît tous maffacrer.
Page 468 - L'abondance où il se trouvoit , et par un grand patrimoine et par son emploi, augmentée encore par la sage simplicité de sa vie , ne lui offroit pas inutilement les moyens de faire du bien. Il ne croyoit pas que donner par...

Bibliographic information