Collection des mémoires relatifs à l'histoire de France depuis l'avénement de Henri IV jusqu'à la paix de Paris conclue en 1763 (Google eBook)

Front Cover
Foucault, 1827
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 130 - ... rer des intérêts du Roi; et il se pourroit faire que « s'il n'avoit promis qu'à ceux à qui il auroit cru pou« voir tenir sa parole, cela eût peut-être causé un « plus grand bouleversement dans l'Etat. Ce n'est pas « pour cela que je veuille croire que ce soit la raison « ni son habileté qui l'aient porté à cette conduite- , « plutôt que son penchant naturel. » Mazarin n'ayant pu résister aux diverses factions qui s'étoient réunies contre lui , fut obligé de sortir de France....
Page 336 - Meuse avant que ceux qui la commandoient l'eussent passée. Outre toutes ces considérations, le maréchal Du Plessis avoit encore grand sujet de souhaiter qu'on défît Ligneville, parce qu'il sembloit qu'il alloit joindre ceux qui faisoient le siége de Mouzon ; et quand même ce n'auroit pas été son dessein , le séjour qu'il faisoit en Lorraine étoit fort dommageable au bien des affaires du Roi, puisqu'il ruinoit le pays qui servoit aux quartiers d'hiver, et qu'il arrêtoit La FertéSenneterre...
Page 414 - Suisses qui étoientde garde montèrent en bataille jusques au haut du bastion , et y commencèrent un logement. Le comte Du Plessis les releva avec son régiment, acheva le logement, et le poussa jusqu'au retranchement que les ennemis avoient sur le bastion ; dont le maréchal donna incontinent avis au Roi et au cardinal , qui furent bien surpris de ce que le traité avoit été rompu, ne croyant pas que le maréchal en eût usé si brusquement. Le lendemain au matin , le Roi vint assez tôt au...
Page 110 - Briolles , Ricous , d'autres domestiques de M. le prince, et ses pages. Tout cela formoit ensemble un gros de quarante chevaux, suivi sur les talons par Revel et le premier escadron des cuirassiers. M. le prince , toujours vis-à-vis de cette tour, fait serrer et anime tout le reste ; et retint la bride du cheval de monsieur le duc son fils, qui vouloit passer à toute force. Dans ce temps, ma première troupe avoit déjà pris pied et étoit déjà sur la rive , lorsque les vedettes des ennemis...
Page 416 - Paris : et par dessus tout on peut juger quel déplaisir Leurs Majestés auroient eu, aussi bien que le cardinal, si l'on eût été forcé de lever un siége entrepris par leur ordre et fait en leur présence. Toutes ces choses élevèrent le bonheur de cette action, et causèrent, avant qu'elle tût achevée, d'étranges inquiétudes et de très-grandes peines au maréchal Du Plessis.
Page 408 - Il se hâta autant qu'il lui fut possible pour se rendre devant la place; et comme il a toujours été fort heureux en tout ce qu'on lui a commis, sa bonne fortune le suivit encore en cette occasion : car en entrant dans le commandement de cette petite armée, les premiers coups de canon que l'on tira donnèrent dans un des magasins de la ville où...
Page 359 - Hocquincourt, et le maréchal d'Etampes (3) , qui fut nommé après les quatre autres. Et comme le maréchal Du Plessis les mena aux pieds du Roi prêter leurs sermens , la Reine et le cardinal , pour faire voir à chacun la satisfaction qu'on avoit de lui , dirent que si la récompense des lieutenans généraux étoit si grande, le général en devoit espérer une bien plus considérable, et avec beaucoup de justice.
Page 343 - Saint-Dizier, n'en ayant point eu d'autres comme il avoit bien prévu, une seule fit brèche au troisième jour dans les tours de la porte. On commande des gens pour s'y loger, comme si le chemin y eût été facile ; et bien que le pont de dessus la rivière fût rompu, on s'en aida si avantageusement avec des planches qu'on y remit, que nos soldats y passèrent pour monter sur la brèche. Ils s'y logèrent nonobstant la résistance, et en furent chassés peu après sans grand effort. Il est vrai...
Page 43 - Roi lui donna en partant un écrit signé de sa main, et contre-signé des quatre secrétaires d'Etat, par lequel Sa Majesté lui promettoit d'épouser la princesse sa fille, en cas qu'il ne se mariât pas avec l'Infante; et il fallut bien qu'elle se payât de cette mauvaise monnoie, n'en pouvant avoir de meilleure. La cour s'en retourna à Paris, Pimentel eut les pouvoirs nécessaires d'Espagne, la suspension d'armes se fit; et le 4 de juin , les articles de paix furent signés par le cardinal Mazarin...
Page 4 - ... trouver Avaugour dans son logis, pour lui témoigner le déplaisir qu'il avoit d'un discours que le vin lui avoit fait tenir la veille, et sur lequel il croyoit qu'il n'auroit fait aucune réflexion; mais Avaugour, qui étoit ferme, haut, hardi, et qui aimoit son maître, lui repartit sur-le-champ qu'il savoit bien qu'en Allemagne l'on croyoit que le cœur parloit quand on étoit ivre; et qu'ainsi il ne s'étoit pu empêcher de rendre compte au Roi son maître, dès le même matin, d'un discours...

Bibliographic information