Oeuvres complètes, Volume 1 (Google eBook)

Front Cover
J.-J. Benichet aîné, 1810 - French literature
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Related books

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 160 - Votre application à le toucher, à l'instruire, à lui ouvrir le cœur, à le garantir de certains pièges, à le soutenir quand il est ébranlé, à lui donner des vues de paix, et surtout de soulagement des peuples, de modération, d'équité, de défiance à l'égard des conseils durs et violents, d'horreur pour les actes d'autorité arbitraire...
Page 158 - ... vôtre par ses miséricordes. Il faut être prêt à se voir méprisé , haï , décrié , condamné par autrui , et à ne trouver en soi que trouble et condamnation , pour se sacrifier sans nul adoucissement au souverain domaine de Dieu , qui fait de sa créature selon son bon plaisir. Cette parole est dure à quiconque veut vivre en soi , et jouir pour soimême de sa vertu •; mais qu'elle est douce et consolante pour une ame qui aime autant Dieu , qu'elle renonce à s'aimer elle-même ! Vous...
Page 168 - L'érudition , autrefois si fastueuse, ne se montre plus que pour le besoin ; l'esprit même se cache, parce que toute la perfection de l'art consiste à imiter si naïvement la simple nature , qu'on le prenne pour elle. Ainsi on ne donne plus le nom d'esprit à une imagination éblouissante ; on le réserve pour un génie réglé et correct qui tourne tout en sentiment , qui suit pas à pas la nature toujours simple et gracieuse , qui ramène toutes les pensées aux principes de la raison , et qui...
Page 125 - Dieu ya laissées pour nous avertir qu'il l'avait tiré du néant. Il n'ya rien dans l'univers qui ne porte et qui ne doive porter également ces deux caractères si opposés : d'un côté, le sceau de l'ouvrier sur son ouvrage; de l'autre côté, la marque du néant d'où il est tiré, et où il peut retomber à toute heure.
Page 86 - Vous vous imaginez donc être plus que moi ; quelques valets sans doute vous l'auront dit; 'et moi, je ne crains pas de vous dire, puisque vous m'y forcez, que je suis plus que vous. Vous comprenez assez qu'il n'est pas ici question de la naissance.
Page 418 - ... les autres hommes soient hommes, c'est ce qui ne doit pas surprendre; mais que les ministres de JésusChrist, ces anges des Églises, donnent au monde profane et incrédule de telles scènes, c'est ce qui demande des larmes de sang. Trop heureux si, au lieu de ces guerres d'écrits, nous avions toujours fait notre catéchisme dans nos diocèses pour apprendre aux pauvres villageois à craindre et à aimer Dieu.
Page 221 - Meaux l'a fait, après lui avoir donné la communion fréquente , et une attestation authentique , sans qu'elle ait rétracté ses erreurs. Pour moi , je ne pourrais approuver le livre où M. de Meaux impute à cette femme un système si horrible dans toutes ses parties , sans me diffamer moi-même, et sans lui faire une injustice irréparable. En voici la raison : je l'ai vue souvent, tout le monde le sait ; je l'ai estimée , et l'ai laissé estimer par des personnes illustres , dont la réputation...
Page 159 - Au reste, comme le Roi se conduit bien moins par des maximes suivies, que par l'impression des gens qui l'environnent, et auxquels il confie son autorité, le capital est de ne perdre aucune occasion pour l'obséder par des gens sûrs, qui agissent de concert avec vous pour lui faire accomplir, dans leur vraie étendue, ses devoirs, dont il n'a aucune idée.
Page 414 - Mais si l'on va chercher ce que vous dites ailleurs pour alarmer toute l'Église, pendant que vous me flattez ainsi, on trouvera que ce court éblouissement est un malheureux mystère et un prodige de séduction. «Tout de même, s'agit-il de me faire avouer des livres et des visions de madame Guyon?
Page 151 - ... les grâces, ou par l'espoir d'en obtenir par vous. Pour vous, madame, il ne vous convient point de faire des efforts pour redresser ce qui n'est pas dans vos mains. Le zèle du salut du roi ne doit point vous faire aller au delà des bornes que la Providence semble vous avoir marquées.

Bibliographic information