Annales des sciences naturelles: Zoologie et biologie animale (Google eBook)

Front Cover
Masson, 1864 - Zoology
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 104 - Après la destruction complète de la voûte des deux lobes optiques, la vus paraît abolie, l'animal reste le plus souvent immobile et comme plongé dans la stupeur ; quand on l'excite il fuit ordinairement avec lenteur et va se heurter contre les objets qu'on lui présente. 3° Lorsque la lésion n'intéresse que le sommet de l'un des lobes optiques, la vue paraît conservée des deux côtés , mais l'animal offre souvent un peu plus de lenteur dans ses déterminations. 4° Les blessures de la...
Page 229 - ... vertèbres de Renne et des assemblages d'articulations à pièces multiples se trouvent maintenus et conservés exactement dans leurs connexions anatomiques ; les os longs et à cavités médullaires sont seuls détachés et fendus ou cassés dans un plan uniforme, c'est-à-dire évidemment à l'intention d'en extraire la moelle.
Page 104 - ... la moindre déchirure, le moindre tiraillement de la base des lobes optiques, est suivi immédiatement de perturbations considérables dans les fonctions motrices. 2° Après la destruction complète de la voûte des deux lobes optiques, la vue paraît abolie, l'animal reste le plus souvent immobile et comme plongé dans la stupeur ; quand on l'excite, il fuit ordinairement avec lenteur, et va se heurter contre les objets qu'on lui présente. 3° Lorsque la lésion n'intéresse que le sommet...
Page 108 - ... lésé vers le côté sain, les mouvements rotatoires ont lieu en sens inverse, c'est-à-dire du côté sain vers le côté lésé. Dans l'état de repos, l'animal reste toujours couché sur le flanc correspondant à la lésion ; enfin le corps tend aussi à se recourber en arc vers le côté lésé. En comparant les effets directs qui accompagnent la lésion de chacune des moitiés de la moelle allongée aux effets entrecroisés qui résultent de la lésion de chacun des lobes optiques, on est...
Page 229 - France et de l'étranger des blocs « assez considérables pour que l'on y puisse vérifier « l'exactitude des observations que nous consignons ici. « Cette grotte des Eyzies, dont l'ouverture se trouve à « 35 mètres au-dessus du niveau du cours d'eau le plus « voisin, la Beune, renfermait aussi beaucoup de cailloux « et de fragments de roches étrangères au bassin de cette « petite rivière, et qui ont dû y être introduits par « l'homme. Quelques-uns de ces cailloux assez volumi...
Page 234 - La tète est armée de cornes ramées qui se trouvent accolées aux côtés de l'encolure, sans gêner nullement la préhension; mais les andouillers basilaires ont dû être supprimés. L'oreille est plus petite que celle du cerf, et, dans sa position, plus en rapport aussi avec celle du Renne; enfin, l'artiste a laissé subsister, sous l'encolure, une saillie en lame mince et déchiquetée sur son bord, qui simule assez bien la touffe de poils que l'on retrouve souvent dans cet endroit chez le...
Page 229 - Lartet, dont l'ouverture se trouve à 35 mètres au-dessus du niveau du cours d'eau le plus voisin, la Beune, renfermait aussi beaucoup de cailloux et de fragments de roches étrangères au bassin de cette petite rivière, et qui ont dû y être introduits par l'homme. Quelques-uns de ces cailloux assez volumineux , principalement ceux de...
Page 228 - Tayac, nous a montré, dans une brèche recouvrant le sol en plancher continu, un amalgame d'os fragmentés, de cendres, de débris de charbon, d'éclats et de lames de silex taillés sur des plans divers, mais toujours dans des formes définies et souvent répétées, avec une association d'autres outils et armes travaillés en os ou bois de Renne. Tout cela avait dû être saisi et consolidé en brèche dans l'état...
Page 234 - Il est regrettable que ce morceau nous soit arrivé à l'état de simple ébauche, comme on peut, en juger par le travail de la lame non terminée et par certains détails de sculpture à peine indiqués. « Maintenant, s'il fallait ajouter de nouvelles évidences à celles déjà fournies pour la preuve de la...
Page 104 - Lorsque la lésion n'intéresse que le sommet de l'un des lobes optiques, la vue paraît conservée des deux côtés; mais l'animal offre souvent un peu plus de lenteur dans ses déterminations. « 4° Les blessures de la base des lobes optiques sont constamment suivies de troubles extrêmement curieux du côté des facultés motrices. On sait, depuis les belles expériences de M. Flourens, que chez les mammifères et chez les oiseaux, la lésion...

Bibliographic information