Annales des sciences naturelles: Zoologie et biologie animale (Google eBook)

Front Cover
Masson, 1849 - Zoology
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 331 - ... seule. Le même naturaliste pense que le testicule est double et le spermiducte simple , tandis que nous avons observé précisément l'inverse. Développement. — Pour bien connaître un animal et lui assigner son rang, il est plus important d'en étudier le développement que l'organisation. Cuvier a basé le règne animal sur l'anatomie ; aujourd'hui il faut le baser sur l'embryogénie. Mais si l'anatomie des animaux inférieurs a marché à pas lents, leur embryogénie a été plus lente...
Page 32 - La fin d'août oïl les premiers jours de septembre paraissent être, dans nos climats, la dernière période pendant laquelle elles parviennent à s'y loger. « Les naturalistes ne sont pas d'accord sur la manière dont le taret effectue la perforation des bois. « Deshayes explique le creusement des galeries par la présence d'une sécrétion ayant la propriété de dissoudre la matière ligneuse ; Hancook regarde le pied charnu de l'animal comme l'instrument térébrant; de Quatrefages attribue...
Page 330 - ... dans l'un et l'autre de ces conduits, nous donne la presque certitude que les œufs ne sont fécondés qu'au moment de leur passage devant l'ouverture de la vésicule copulative. Quels sont les animaux qui offrent dans leur appareil sexuel le plus d'analogie avec les Linguatules? C'est une question à laquelle il serait difficile de répondre dans ce moment; tout ce que l'on peut dire, c'est qu'il n'ya pas une famille ou un ordre connu qui ait un appareil sexuel semblable à celui que nous venons...
Page 15 - Dans la première phase , le ver est plus ou moins vésiculoux , armé en avant de quatre ventouses et d'une sorte de trompe au milieu. Il est extraordinairement contractile , et , dans différentes espèces , il ya des taches de pigmentum représentant les yeux. Ces vers ont été désignés , par les helminthologistes , sous le nom de Scolex (Scolex polymorphus ; Scolex acalepharum , Sars ; TetrastomaPlayfairii,V orbes elGoodsir :Dithyridiumlacerta,elc.).
Page 339 - Dicf. des s». nat., voi. 57, p. 530. qu'il avait , grâce au tact particulier aux grands naturalistes , reconnu les affinités de ces animaux. Si M. de Blainville a le mérite d'avoir érigé le premier un ordre distinct pour ces animaux , Cuvier a le mérite d'avoir reconnu le premier leurs véritables affinités. M, Nordmann , un des naturalistes dont les opinions ont le plus de poids , et qui , par la nature de ses travaux , est un de ceux qui sont le plus à même de se prononcer sur ces questions,...
Page 318 - ... droit. Mais ce qui distingue surtout la première espèce, ou la Linguatule de Diesing, c'est que les fibres transverses se réunissent en faisceaux, forment des anneaux distincts, font saillie à la surface et constituent des cercles sur toute la longueur du corps. Autour de la bouche il ya aussi un appareil musculaire spécial ; il se compose de plusieurs cordons qui se rendent aux crochets , se fixent d'un côté à leur base, et, du côté opposé, à la couche musculaire. Il ya plusieurs...
Page 341 - On le voit , si quelques zoologistes sont frappés de certains caractères , et reconnaissent des affmités avec des animaux appartenant à des classes voisines , on ne considère pas moins les Linguatules comme des Helminthes. Notre but est de démontrer que les Linguatules n'appartiennent point à cette classe; et quoique plusieurs groupes d'animaux avec lesquels nous croyons devoir les réunir ne soient pas encore complétement connus sous le rapport anatomique et embryogénique , nous ne croyons...
Page 331 - Par l'appareil de la génération, aussi bien que par lo système nerveux , les Linguatules s'éloignent donc complétement des Helminthes. Les parties essentielles de l'appareil que nous venons de décrire correspondent avec les descriptions données par les auteurs ; faisons remarquer, toutefois, que MR Owen ne paraît pas avoir connu le mâle de la Linguatule qu'il décrit, et que M. Miram, ayant pris le dos pour le ventre , représente l'ouverture de l'organe mâle sur le dos de l'animal. M.
Page 330 - Nématoïdes, qui ont aussi les sexes séparés, sont au moins en nombre pius ou moins grand dans une cavité commune où ils peuvent tôt ou tard se rencontrer, tandis que les Linguatules sont généralement isolés et toujours très peu nombreux. Nous concevrions aisément que , par suite d'un seul accouplement , la femelle fût fécondée pour toute sa vie ; nous voyons déjà la reine abeille fécondée pour une année au moins, après un seul coït. La difficulté d'accomplir cet acte important...
Page 345 - Linguatules présentent le plus d'affinité. On voit aussi deux paires d'appendices surgir simultanément; mais, au lieu de représenter des antennes-nageoires, par leur situation et leur forme , ce sont plutôt des pinces-pattes , comme dans les Linguatules. Un autre type encore, et très voisin de ces derniers, est représenté par les Pycnogonons. On voit également deux paires de pattes au milieu du corps; mais il se forme, en outre et en même temps, une paire d'antennes-pinces en avant. Les...

Bibliographic information