ʹA travers le monde aux pays inconnus (Google eBook)

Front Cover
Librairie Hachette et cie., 1896
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 405 - Kronstadt : il est indiqué par une allée de hautes balises. De lieue en lieue on trouve des guérites bien chauffées où sont placées des sentinelles qui, dans les temps brumeux, entretiennent des feux de distance en distance et sonnent des cloches dont le tintement prolongé rassure et guide le voyageur. Un restaurateur est établi vers le milieu de la route. Cette innombrable quantité de personnes, de tout âge et de tout sexe, enveloppées dans de vastes pelisses et glissant...
Page 405 - Kronstadt présente le tableau le plus animé. Ces bouers sont des canots fixés sur deux lames de fer semblables à celles des patins , une troisième est adaptée sous le gouvernail; des bancs sont disposés pour les voyageurs autour de cette embarcation , qui a un, deux et même trois mâts. Poussés par le vent qui souffle avec force dans cette saison , et dirigés par un pilote habile , ces canots, que distinguent des agrès variés et des pavillons de...
Page 405 - ... offre à l'habitant des contrées méridionales un spectacle étrange, qui jette dans son âme un effroi ignoré des peuples du nord. Mais c'est surtout lorsque sont commencées les courses en bouers, que la rade de Kronstadt présente le tableau le plus animé. Ces bouers sont des canots fixés sur deux lames de fer semblables à celles des patins ; une troisième est adaptée sous le gouvernail.
Page 405 - ... de cette embarcation qui a un, deux et même trois mâts. Poussés par le vent qui souffle avec force dans cette saison, et dirigés par un pilote habile, ces canots, que distinguent des agrès variés et des pavillons de différentes couleurs...
Page 405 - ... la glace, et sa prévoyance avait su leur donner un but utile : poursuivant sans relâche le dessein qu'avait formé son génie de créer des marins, et craignant que, dans l'inaction d'un long hiver, les hommes qu'il avait initiés aux secrets de la manœuvre des vaisseaux , ne perdissent le...
Page 18 - C'était un horrible spectacle de troncs sans bras et de têtes sans oreilles. Il semblait vraiment que leur esprit de destruction ne pût jamais être satisfait...
Page 175 - Il s'est terminé sur une équivoque. On prolonge indéfiniment un régime mal défini. On s'en remet au temps, aux circonstances. Seront-elles jamais plus favorables pour régler, en pleine liberté d'esprit, des matières si complexes et si délicates ? En attendant le commerce et les capitaux hésitent, les bonnes volontés se découragent.
Page 18 - C'est ainsi que lors de l'affaire du Bomokandi, on y trouva un grand nombre de captifs étrangers au pays et de races les plus diverses. » Les prisonniers sont d'habitude attachés deux par deux par des anneaux en fer fermés au marteau et réunis par une barre de fer. A peine nourris, ils sont torturés avec des raffinements de cruauté; les chefs ont recours au supplice du feu et de la mèche à poudre; ils coupent aux prisonniers les oreilles ou les poignets, ou leur font subir d'autres mutilations....
Page 406 - ... de s'amuser, en a donné la première idée. Il nous vient des régions du nord, et l'on croit qu'il a été inventé en Hollande. On voit dans ce pays les laitières portant des vases pleins sur leur...
Page 18 - D'ordinaire, dit un autre, on tue à coups de fusil ; mais lorsqu'il n'ya pas beaucoup de poudre, les hommes, les femmes sont attachés les uns aux autres comme une longue chaîne et jetés à l'eau ; les enfants sont aussi formés en chaîne mais la corde au cou et pendus. En règle générale, toutefois, on ne tue que les hommes adultes ; les enfants et les femmes sont emmenés comme esclaves et sont dirigés sur les points où opèrent d'autres bandes, qui les utilisent comme valeur d'échange....

Bibliographic information