Oeuvres complètes de Pierre de Bourdeilles ... (Google eBook)

Front Cover
P. Jannet, 1858 - France
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 205 - Trivolce y contredit; et choisit plustost de le passer par vive force, au hazard du combat : « N'estant convenable, disoit-il, que celuy qui en sa vie n'avoit jamais eu peur de ses ennemis, estant mort fist démonstration de les craindre.
Page 169 - ... d'Aiguemont; il ne pria que le peuple de prier Dieu pour luy. Leurs testes furent posées sur des bassins, et demeurarent en spectacle l'espace de deux heures. Le corps du conte d'Aiguemont fut mis dans un cercueil bien embaumé, et porté en une de ses terres , où il fut ensepvelly, comme fut celuy du conte d'Orne en sa conté. Les gens du conte d'Aiguemont plantarent ses armes et enseignes de deuil à sa porte du pallais; mais le duc d'Albe en estant H — H adverty, les en fit bien oster...
Page 253 - ... difforme, le desselle, luy oste la belle housse et l'harnois et la selle. Vient un courrier à quatre chevaux prendre la poste...
Page 255 - vous vays quérir à manger. » Ce qu'il fit. Et, pour le premier service, il vous porta pour le moins, sans autre chose, une trentaine de...
Page 118 - Bref, il estoit leur fléau de toutes, fors de la roine, que j'ay veu qu'il honnoroit fort et respectoit ; car 'estant devant elle, il changeoit du tout d'humeur et de naturel , voire de couleur. En fin il estoit un terrible masle ; et s'il eust vescu , assurez-vous qu'il s'en fust faict accroire , et qu'il eust mis le pere en curatelle.
Page 271 - Le roy d'Espaigne avoit pour lors un bouffon espaignol; mais il n'y entendoit rien au prix de Brusquet, et estoit un vray maigre bouffon, avec sa guitterne et son braillement de chansons à l'espaignolle, qui plaisoit fort maigrement, et ne paroissoit rien au prix de Brusquet, qui le trompoit tousjours. Le roy d'Espaigne l'envoya au roy pour luy rendre le change du sien qu'il luy avoit envoyé. Le roy le donna à Brusquet pour le gouverner, le loger et le traicter bien, ainsy qu'on voit les grands...
Page 118 - ... neur, des plus grandes maisons d'Espagne, les uns les » forçant d'aller avec luy et en faire de mcsmes, d'autres y » allant d'eux-mesmes et de très-bon cœur Quand il » alloit par les rues quelque belle dame, et fust-elle des plus » grandes du pays, il la prenoit et la baisoit par force devant » tout le monde, et ill'appeloît p...!., bagasse, chienne et forrc » autres injures lui disoit-il.
Page 271 - ... recommandés à autres grands princes, les grands seigneurs à autres grands seigneurs, les moyens à moyens, les évesques à évesques, les prélats à prélats, les ecclésiastiques moyens à autres moyens. Aussy Brusquet, bouffon, eut charge de gouverner et entretenir l'autre bouffon ; mais il le trompoit tousjours. « Il avoit quatre bons chevaux chez luy; mais il...
Page 256 - Or, dans ces pastez, aux uns il y avoit des vieilles pièces de vieux mors de brides, aux autres de vieilles sangles, aux autres de vieux contre-sanglons, aux uns de vieilles croupières, aux autres de vieux...
Page 262 - Quand ils furent donc entrés, vindrent au lict de M. de Strozze, qui lisoit en un livre. Eux, après luy avoir demandé comme il luy alloit du corps et de l'âme, il...