Il faut tuer De Gaulle: de Budapest au petit-Clamart

Front Cover
Rocher, 2002 - Algeria - 209 pages
0 Reviews
Dès son adolescence hongroise, Lajos Marton rejette avec dégoût le régime communiste, l'occupation soviétique et le Pacte de Varsovie. Officier de l'état-major, il s'engage, de l'autre côté du rideau de fer, dans une romanesque histoire d'espionnage avant de prendre part, en octobre 1956, aux côtés des opposants à l'intervention soviétique, aux combats de Budapest. Réfugié dans une France bouleversée par le drame algérien, Lajos Marton noue des contacts avec l'armée et les milieux du renseignement. C'est dans ces conditions qu'il participe en mai 1958 à l'opération Résurrection, prévue pour mettre de Gaulle au pouvoir. Mais, après le putsch d'Alger en avril 1961, Lajos Marton, déçu par l'attitude du général, rejoint les rangs de l'OAS. C'est décidé il faut tuer de Gaulle. Le lieutenant-colonel Bastien-Thiry lui demande de participer à l'opération Charlotte-Corday. Son rôle ? Ouvrir le feu sur la DS du président de la République. À la suite de plusieurs tentatives infructueuses, l'opération est fixée au 22 août 1962, au Petit-Clamart... Après quarante ans de silence, le " tireur d'élite au visage d'ange " du commando Charlotte-Corday livre enfin tous les secrets de l'attentat et des réseaux de l'OAS.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Pôsfa
13
Budapest octobre 1956
35
À lOuest
61
Copyright

8 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information