Tableau des révolutions du système politique de l'Europe, depuis la fin du 15ème siècle, Volume 7 (Google eBook)

Front Cover
Imp. rue de la Harpe, 1807
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 5 - ... les défendre. Mais de la défense légitime de ses droits à une guerre d'ambition, entreprise pour en acquérir de nouveaux, il n'ya souvent qu'un pas; on dépasse facilement les calculs d'une juste prévoyance , on crée des dangers pour les combattre ; on prête de mauvais desseins à son ennemi, afin d'avoir un prétexte de l'en punir. Une grande puissance militaire devient aisément...
Page 264 - Pays-Bas étoient tombés dans une dépendance directe ou indirecte de la France , elle auroit pu acquérir sur la mer du nord un pouvoir que la Grande-Bretagne devoit redouter. En obtenant des provinces limitrophes de la France , l'Autriche restoit son ennemie naturelle ; la sûreté et l'indépendance des autres états tenoient en grande partie à cette inimitié active et continuelle. Non - seulement Louis...
Page 273 - ... leur longue prévoyance, éclairée par l'expérience du passé, s'étendit à un avenir éloigné. Les traités conclus à Utrecht, à Rastadt [et à Bade déterminèrent avec autant de sagesse que de précision, les rapports de tous les états du midi et de l'ouest qui avoient pris part à la guerre.
Page 272 - Westphalie , aucune n'a réglé de plus grands intérêts et n'a eu des conséquences plus importantes que celle d'Utrecht. Peu de guerres ont mieux atteint leur but que la guerre de la succession d'Espagne ; les bases des négociations furent larges et solides ; la vue des négociateurs embrassa un vaste horizon ; leur longue prévoyance , éclairée par l'expérience du passé, s'étendit à un avenir éloigné.
Page 36 - ... des artifices aux plus simples, de l'audace aux plus timides, et fit braver la faim, la soif, l'intempérie des saisons, les dangers de la mer, la pauvreté, les séparations les plus douloureuses, aux malades, aux vieillards, aux femmes et aux enfans. Plus de cinquante mille familles s'expatrièrent; plus de deux cent mille fugitifs de tout ordre, de tout rang et de tout état, allèrent porter dans les pays étrangers, leurs forces, leurs talens, leur industrie, les débris de leur fortune...
Page 264 - L'objet principal pour la Hollande, étoit de procurer les Pays-Bas à une puissance éloignée d'elle, et qui fût en état de les défendre contre la France. Les laisser à l'Espagne, c'eût été , au jugement des états - généraux, les donner à Louis XIV. Il fut décidé qu'ils passeroient à la maison d'Autriche. L'Angleterre y étoit aussi intéressée que la république des Etats-Unis. Si les Pays Bas étoient tombés dans une dépendance directe ou indirecte de la France, elle auroit pu...
Page 6 - ... ses voisins , prouva bientôt par une suite d'attentats inouïs contre le droit des gens et la foi des traités, que jamais un état ne voudra que ce qu'il doit, du moment où il pourra tout ce qu'il veut. Les traités de...

Bibliographic information