Essais de Montaigne, Volumes 1-2 (Google eBook)

Front Cover
Volland, 1789 - History - 286 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 125 - ... chargés de livres. On leur donne à coups de fouet en garde leur pochette pleine de science, laquelle, pour bien faire, il ne faut pas seulement loger chez Soi, il la faut épouser.
Page 47 - Les abeilles pillotent deçà delà les fleurs, mais elles en font après le miel, qui est tout leur; ce n'est plus thin ny marjolaine : ainsi, les pièces empruntées d'autruy, il les transformera et confondera, pour en faire un ouvrage tout sien, à sçavoir son jugement : son institution, son travail et estude ne vise qu'à le former.
Page 156 - Il n'ya rien de mal en la vie pour celuy qui a bien comprins que la privation de la vie n'est pas mal.
Page 44 - Je marche plus seur et plus ferme à mont qu'à val. Ceux qui, comme porte nostre usage, entreprennent d'une mesme leçon et pareille mesure de conduite régenter plusieurs esprits de si diverses mesures et formes, ce n'est pas merveille si, en tout un peuple d'enfans, ils en rencontrent à peine deux ou trois qui rapportent quelque juste fruit de leur discipline.
Page 85 - Je ne veux pas corrompre son esprit à le tenir à la gehene et au travail, à la mode des autres, quatorze ou quinze heures par jour, comme un portefaix.
Page 20 - ... le fruit de la science. Car elle n'est pas pour donner jour à l'âme qui n'en a point, ny pour faire voir un aveugle; son mestier est, non de luy fournir de veuë, mais de la luy dresser, de luy régler ses allures pourveu qu'elle aye de soy les pieds et les jambes droites et capables. C'est une...
Page 250 - État sont volontiers les premiers absorbés en sa ruine; le fruit du trouble ne demeure guère à celui qui l'a ému, il bat et brouille l'eau pour d'autres pêcheurs.
Page 50 - ... à manier un cheval, ou une pique, ou un luth, ou la voix, sans nous y exercer, comme ceux-ci nous veulent apprendre à bien juger et à bien parler, sans nous exercer à parler ni à juger.
Page 267 - ... qui l'agitent, si faut-il qu'il y en ait un à qui le champ demeure. Mais ce n'est pas avec si entier avantage que, pour la volubilité et soupplesse de nostre âme, les plus foibles par occasion ne regaignent encor la place et ne facent une courte charge à leur tour.
Page 228 - Je pense qu'il ya plus de barbarie à manger un homme vivant qu'à le manger mort, à deschirer par tourmens et par geénes un corps encore plein de sentiment, le faire rostir par le menu, le faire mordre et meurtrir aux chiens et aux pourceaux (comme nous l'avons non seulement leu, mais veu de fresche...

Bibliographic information