Annales du Musée et de l'Ecole moderne des beaux-arts, Volume 3 (Google eBook)

Front Cover
1802 - Art
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Popular passages

Page 188 - Les éperviers criaient sur les rochers et les martres rentraient dans le creux des ormes : c'était le signal du convoi d'Atala. Je chargeai le corps sur mes épaules; l'ermite marchait devant moi, une bêche à la main. Nous commençâmes à descendre de rochers en rochers ; la vieillesse et la mort ralentissaient également nos pas. A la vue du chien qui nous avait trouvés dans la forêt, et qui maintenant, bondissant de joie, nous traçait une autre route, je me mis à fondre en larmes. Souvent...
Page 39 - ... 19. Cette femme lui dit : Seigneur, je vois bien que vous êtes un prophète. 20. Nos pères ont adoré sur cette montagne, et vous autres vous dites que c'est dans Jérusalem qu'est le lieu où il faut adorer. 21. Jésus lui dit : Femme...
Page 90 - France, il lui envoya courriers sur courriers pour bâter sa marche. Lorsqu'il entra dans la chambre, le malade se jeta à ses pieds et lui dit : « Saint homme, si vous* » voulez, vous pouvez me guérir. » Le saint homme repoussa avec humilité ces marques d'une vénération presque superstitieuse. Il lui promit te secours de ses prières, domines rend au, pieux ermite ce témoignage, « qu'il n'a jamais vu un homme vivant de...
Page 204 - A cet effet, notre intention est que, la présente reçue, vous ayez à vous disposer à venir par deçà, où les services que vous nous rendrez seront aussi considérés que vos œuvres et votre mérite le sont dans les lieux où vous êtes ; en donnant ordre au sieur...
Page 97 - ... sur les ailes : le bagage venait à la queue des troupes. Quand il fut arrivé au bord du Granique , Parménion lui conseillait de camper dans cet endroit en ordre de bataille pour laisser aux troupes le temps de se reposer; et d'attendre au lendemain à passer la rivière , de grand matin , et même avant le jour , parce qu'alors les ennemis seraient moins en état de l'en empêcher. Il ajoutait qu'il était dangereux de hasarder le passage d'une rivière à la vue de l'ennemi , d'autant plus...
Page 30 - Lacédémoniens à les observer inviolablement , il leur fit promettre avec serment de n'y rien changer jusqu'à son retour, et s'en alla ensuite dans l'île de Crète, où il se donna la mort, après avoir ordonné que l'on jetât ses cendres dans la mer.
Page 204 - Bâtimens, de vous faire plus particulièrement entendre le cas que nous faisons de vous, et le bien et avantage que nous avons résolu de vous faire. Nous n'ajoûterons rien à la présente que pour prier Dieu qu'il vous ait en sa sainte garde.
Page 229 - n'ait rien à craindre d'eux, puisque, par la « grâce de Dieu , il s'est acquis des biens qui ne « sont point des biens de fortune qu'on lui puisse « ôter , mais avec lesquels il peut aller partout ; « la douleur néanmoins de se sentir si maltraité « lui fourniroit assez de matière pour faire voir « les raisons qu'il a de soutenir ses opinions plus « solides que celles des autres, et lui faire con« noître l'impertinence de ses calomniateurs.
Page 89 - ... sous un habit vil et pauvre. Le nom du saint fondateur se répandit en Europe avec le bruit de ses vertus. Louis XI , dangereusement malade , tâcha de le faire venir en France du fond de la Calabre , espérant d'obtenir sa guérison par ses prières. Ce prince , très-jaloux de tenir son rang , mais petit jusqu'à la bassesse avec ceux dont il espéroit du secours , lui envoya plusieurs messagers , mais inutilement.

Bibliographic information