L'homme-femme: réponse à M. Henri d'Ideville (Google eBook)

Front Cover
M. Lévy, 1872 - Adultery - 177 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 115 - Or l'Eternel-Dieu avait dit : II n'est pas bon que l'homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui.
Page 49 - Après quoi, si tu as été bien sage, tu seras admis de nouveau à devenir père? Non, à la rendre mère. Tu baisses la tête; te voilà vaincu, à ton tour, par le féminin, l'éternel féminin. Il s'est servi de toi pour l'œuvre qu'il a à faire. Il t'attire, il te séduit, il t'utilise, il t'éloigne; il te reprend ou il t'élimine, selon ses exigences de destinée et de fonction. Et sache bien, en passant, que c'est toujours la même chose, quel que soit le plan sur lequel tu te rencontres...
Page 139 - L'imagination des plus grands poètes n'a rien rêvé de pareil. Un ciel d'Orient, un ange qui passe, un lis qui se penche, une vierge qui prie ; et le sauveur du monde, le fils de Dieu, est né. Voilà le triomphe de la femme dans son expression la plus haute et la plus idéale. Eh bien, monsieur, celui qui vient de naître d'une vierge, celui qui dira à la Samaritaine : « C'est moimême le messie qui vous a été annoncé ; » qui dira dans la synagogue de...
Page 169 - ... une créature indigne de toi; si, après avoir vainement essayé d'en faire l'épouse qu'elle doit être, tu n'as pu la sauver par la maternité, cette rédemption terrestre de son sexe; si, ne voulant plus t'écouter, ni comme époux, ni comme père, ni comme ami, ni comme maître, non seulement elle abandonne tes enfants, mais va, avec le premier venu, en appeler d'autres à la vie, lesquels continueront sa race maudite en ce monde; si rien ne peut l'empêcher de prostituer ton nom avec son...
Page 4 - Ils ignorent et nous ignorons presque tous que le seul moyen de rendre la femme inotfensive serait de la rendre libre. Voulez-vous être maître d'elle socialement, faites cesser son esclavage. Son esclavage, c'est sa garantie, sa puissance, son génie. Femmes libres, femmes mortes! Mais ce n'est pas de cela qu'il s'agit pour le moment. Revenons vite à notre proposition. Faut-il pardonner à la femme adultère? Faut-il la tuer?
Page 169 - ... elle abandonne tes enfants, mais va, avec le premier venu, en appeler d'autres à la vie, lesquels continueront sa race maudite en ce monde ; si rien ne peut l'empêcher de prostituer ton nom avec son corps; si elle te limite dans ton mouvement humain ; si elle t'arrête dans ton action divine ; si la...
Page 169 - Nod, et je conclus en disant à mon fils: ,Et maintenant, si, malgré tes précautions, tes renseignements, ta connaissance des hommes et des choses, ta vertu, ta patience et ta bonté, si tu as été trompé par des apparences et des duplicités; si tu as associé ta vie à une créature indigne de toi; si, après avoir vainement essayé d'en faire l'épouse qu'elle doit être, tu n'as pu la sauver par la maternité, cette rédemption terrestre de son sexe; si, ne voulant plus t'écouter ni comme...
Page 143 - Dans cet Eden nouveau, le serpent ne doit pas avoir de prise sur la femme, la femme ne doit pas avoir d'influence sur l'homme et lui faire devancer son heure... » et cet autre** : « Dégagé de toute préoccupation et de toute influence terrestre, je suis là au centre même de la vie universelle, et la Création tout entière me parle, à moi atome, tout comme elle a parlé à Noé sur le mont Ararat, à Moïse sur le mont Sinaï...
Page 163 - ... si tu crois pouvoir concilier l'amour avec ta mission d'homme, ne cherche pas l'amour autre part que dans le mariage : il n'est que là, parce que là seulement il ya estime. Or, l'amour sans l'estime ne peut aller bien loin ni s'élever bien haut. C'est un ange qui n'a qu'une aile.
Page 91 - Dieu toutpuissant, l'homme médiateur, la femme auxiliaire, voilà le triangle. L'homme ne peut rien sans Dieu, la femme ne peut rien sans l'homme, voilà la vérité éternelle, absolue, immuable. Ce n'est donc pas l'éducation de la femme qu'il faut, modifier, c'est celle de l'homme.

Bibliographic information