Bulletin, Volume 1 (Google eBook)

Front Cover
1863
1 Review
  

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

mattau....

Common terms and phrases

Popular passages

Page 170 - Saint-Philippe-dn-Ronle; sa famille, qui le destinait à l'état ecclésiastique, le plaça ensuite au séminaire, qu'il quitta peu de temps après, ne se sentant aucune vocation pour l'état ecclésiastique. On voulut alors lui faire embrasser la carrière des armes; mais le jeune Adrien, passionné pour la musique, résista au désir de ses parents, qui, pour le détourner de son penchant, lui firent continuer ses études littéraires.!
Page 223 - J'ai perdu ma tourterelle. En ne voyant plus la belle, Plus rien de beau je ne voy; Je veux aller après elle.
Page 179 - Des potentats, dans vos cités en flammes, Osent du bout de leur sceptre insolent Marquer, compter et recompter les âmes, Que leur adjuge un triomphe sanglant. Faibles troupeaux, vous passez sans défense D'un joug pesant sous un joug inhumain. Peuples, formez une sainte alliance, Et donnez-vous la main.
Page 48 - ... d'une plaisante voix. Si de fortune tu as composé les deux premiers vers masculins, tu feras les deux autres féminins, et parachèveras de mesme mesure le reste de ton Elégie ou Chanson, afin que les musiciens les puissent plus facilement accorder.
Page 214 - Nature, Puis qu'une telle fleur ne dure Que du matin jusques au soir! Donc, si vous me croyez, mignonne, Tandis que vostre âge fleuronne En sa plus verte nouveauté, Cueillez, cueillez vostre jeunesse: Comme à ceste fleur la vieillesse Fera ternir vostre beauté.
Page 47 - Apres, à mon imitation, tu feras tes vers masculins et fœminins tant qu'il te sera possible, pour estre plus propres à la musique et accord des instrumens, en faveur desquels il semble que la Poésie soit née...
Page 216 - Par le monde volez, Et d'un sifflant murmure L'ombrageuse verdure Doulcement esbranlez, J'offre ces violettes, Ces lis, et ces fleurettes, Et ces roses icy, Ces vermeillettes roses, Tout freschement écloses, Et ces œilletz aussi.
Page 179 - Des potentats, dans vos cités en flammes, Osent du bout de leur sceptre insolent Marquer, compter et recompter les âmes, Que leur adjuge un triomphe sanglant. Faibles troupeaux, vous passez sans défense D'un joug pesant sous un joug inhumain. Peuples, formez une sainte alliance, Et donnez-vous la main. " Que Mars en vain n'arrête point sa course. Fondez les lois dans vos pays souffrants ; De votre sang ne livrez plus la source Aux rois ingrats, aux vastes conquérants.
Page 61 - Premier trophée de musique, composé des plus harmonieuses et excellentes chansons choisies entre la fleur et composition des plus fameux et excellens musiciens, tantanciens que modernes, le tout à quatre parties, en quatre volumes.
Page 121 - Si le difficile est le beau, C'est un grand homme que Rameau ; Mais si le beau, par aventure, N'était que la simple nature. Quel petit homme que Rameau ! Ce n'est pas Rameau qui est un petit homme, mais bien l'auteur de cette sotte épigramme.

Bibliographic information