tifiques l'admit au nombre de ses membres honoraires. En dehors des exigences de sa profession, Genevier consacrait tout son temps à ses chères études botaniques, et, bien que le mal auquel il devait succomber, fît chez lui des progrès rendus tous les jours plus sensibles par les souffrances qu'il endurait avec calme, il garda intacte sa belle intelligence et travailla jusqu'à ses derniers moments avec la même passion, avec le même courage.

Tels sont, Messieurs, les traits, principaux de cette existence partagée entre le devoir professionnel et l'amour des plantes ; existence de travail et d'étude, dépourvue d'ambition et qui, à part les palmes d'Académie que le Ministre décerna à Genevier il y a un an à peine, n'ent d'autre récompense que la vénération de ses élèves, le dévouement de-ses correspondants et les regrets de tous ceux qui l'ont connu.

G. Bouvet.
Août 1880.

PROCÈS-VERBAUX

Séance du 9 septembre 1880

Présidence de M. E. Préaubert.

Par suite de l'absence de MM. Bouvet, président, et Huttemin, vice-président de la Société, la présidence de la réunion est offerte à M. Préaubert, professeur de physique et de chimie au collège de Beau vais, membre fondateur de notre association, que nous avons le plaisir de posséder à Angers pendant les vacances scolaires. M. Préaubert ayant pris place au fauteuil, le procès-verbal de la précédente séance est lu et adopté.

Les ouvrages ci-après, reçus depuis la réunion d'août, sont ensuite successivement mis sous les yeux des membres présents:

Feuille des jeunes naturalistes, n° 119.

Mémoires de la Société des sciences physiques et naturelles de Bordeaux, 2e série, tome IV.

Bulletin de la Société linnéenne de Normandie, tome V, 1878.

Bulletin de la Société d'étude des sciences naturelles de Nimes, 8e année, n° 6.

Bulletin de la Société industrielle d'Amiens, tome XVIII, n°4.

Bulletin de la Société de pharmacie de Bordeaux , 20" année, juillet et août 1880.

Le monde des sciences appliquées aux arts et à l'industrie, août 1880.

Duval-jouve. Note sur les Vulpia de France.

A. Lucante. Catalogue raisonné des Arachnides observés jusqu'à ce jour dans les départements du sud-ouest de la France.

L'Assemblée vote des remerciements à MM. Duval-jouve etLucANTE, pour l'envoi qu'ils ont bien voulu faire de ces deux ouvrages.

M. Gallois fait connaître que M. Fardeau, instituteur à Méron, membre correspondant de la Société, vient d'être nommé aux Verchers, poste plus important. — Notre collègue qui avait recueilli déjà à Méron et dans la plaine de M on treuil-Bellay d'intéressants fossiles jurassiques pour une collection scolaire, sera, dans sa nouvelle résidence (à quelques kilomètres des falunières de Doué et de Soulanger et des carrières de Douces et des Verchers), à même de poursuivre des recherches et des études pour lesquelles il montre beaucoup de zèle. Nous serions heureux de voir cet exemple suivi par les collègues de M. Fardeau, résidant dans des localités intéressantes sous le rapport des productions naturelles.

M. Phéaubert fait ensuite à l'assemblée les deux communications suivantes:

1° Sur l'Action de la lumière en photographie. — M. Préaubert expose l'inégale altérabilité des sels d'argent usités dans cet art; et, après avoir passé en revue rapidement les manipulations qui permettent d'obtenir le cliché négatif, il montre l'avantage qu'il y a à ne pas fixer immédiatement l'image révélée;

2° Sur l'Origine des sources ferrugineuses. — Notre collègue expose les réactions chimiques variées qui se manifestent par le contact des oxydes de fer et des substances organiques d'origine végétale. Ces données lui permettent d'expliquer la manière dont l'eau peut se charger des produits ferrugineux. Il est conduit par cette étude à comparer les houillères avec nos tourbières actuelles et à mettre en relief la périodicité des phénomènes naturels.

Des remerciements sont adressés à M. Préaubert, qui est prié de vouloir bien rédiger sur les deux intéressantes communications qu'il vient de faire à l'assemblée, des notes pour le volume en cours de publication.

L'ordre du jour étant épuisé, M. le Président allait déclarer la séance close, lorsque, par une fenéxre laissée entre-bàillée, une chauve-souris faisait soudain irruption dans notre local et passait à plusieurs reprises au-dessus de nos têtes. Toutes les issues fermées, la chasse fut organisée contre le mammifère ailé. Chacun s'armait, qui d'un chapeau, qui d'une règle, qui d'un parapluie, s'appliquant à jeter bas l'animal qui voltigeait avec rapidité, et en faisant de nombreux crochets , et se maintenait longtemps à des hauteurs où ne pouvaient l'atteindre les ustensiles destinés à l'abattre. Enfin, fatiguée d'une course folle et ininterrompue pendant un bon quart d'heure, la pauvre béte, — donnant dans le piège que lui tendait M. Trédille, en lui ouvrant la porte d'un cabinet noir, — se réfugiait dans ce réduit où M. le D1' Trouessart la capturait sans peine. C'était une jeune Vespertillo Pipitrellus qui ne pouvait mieux tomber qu'entre les mains du savant auteur de tant d'intéressants travaux sur les chéiroptères.

Le Secrétaire,

J. Gallois.

Séance du 7 octobre 1880

Présidence de M. A. Baron.

En l'absence de M. Bouvet, président, et M. Huttemin, vice-président, M. Baron prend place au fauteuil, puis l'ordre du jour de la séance du 9 septembre est lu et adopté.

Les ouvrages ci-après , adressés depuis cette dernière réunion sont déposés sur le bureau:

Journal du magnétisme, 22" année, n° 6.

Entomologiste Tidskrift. Band I, 1880, n° 2.

Feuille des jeunes naturalistes, n° 120.

Bulletin de la Société d'étude des sciences naturelles de Nîmes, 8e année, n° 7.

Bulletin de la Société d'études scientifiques du Finistère, 2ê année, 1880, 1èr fascicule.

Actà Horti Petropolitani, tome VI, fascicule 2.

M. Iiéron-royer, de Paris, membre correspondant, fait don à la Bibliothèque d'un exemplaire d'un travail qu'il vient de publier dans lé bulletin de la Société zoblogicjue de France sous le titre : Note sur l'œuf et la première période embryonnaire du Pëlodijte ponctué; Des remerciements sont adressés à M. Iiéron-royer.

M. Aubeux donne lecture à l'assemblée du rapport bibliographique dont il avait été chargé à la séance d'août et il résume dans ce rapport consciencieux les principaux travaux se rapportant à la botanique et à la zoologie, reçus pour la bibliothèque pendant le mois de juillet dernier.

M. Gallois fait connaître que conformément à la décision prise par la Société dans une de ses précédentes réunions, il a adressé, dans le courant du mois de septembre dernier à cinquante Sociétés françaises et à soixante Sociétés étrangères s'occupant de sciences naturelles et avec lesquelles nous ne correspondions pas encore, une circulaire demandant l'échange de leurs publications avec nos bulletins.

M. Albert Béthune, de Reims, membre correspondant, chargé de représenter la Société d'études scientifiques d'Angers au congrès que vient de tenir, au chef-lieU de la Marne , l'Association française pour l'avancement dés sciences, adresse deux numéros de l'Union médicale et scientifique du nord-est, résumant les principales communications faites à cette session sur la botanique et l'histoire naturelle. Les deux fascicules reçus de cette importante revue renferment également une intéressante conférence faite à Reims par M. le Dr E. Perier , sur le transformisme. L'assemblée prie le Secrétaire de demander l'échange de l'Union médicale et scientifique du nord-est avec notre bulletin.

M. Desmazières annonce qu'il vient de recueillir à la carrière de Saint-Malo, commune de Saint-Barthélémy, un Trilobite en parfait étai. M. Gallois croit pouvoir rapporter cette espèce au Phacops latifrons et il ajoute qu'il a égale

« PreviousContinue »