La ligne âpre

Front Cover
C. Bourgois, 1998 - 121 pages
0 Reviews
" Au commencement était la mécanique. Un enfant qui porte une cuillère à sa bouche a la beauté légèrement saccadée et vibrante d'un automate. Il faut, quand on parle du squelette, s'appesantir sur la complexité des cercles décrits, pareils à la roue des potiers, penser au mouvement des poulies, se souvenir que le coin, la hache, le casse-noix, l'onagre, le gouvernail des bateaux, le cabestan sont des machines ni plus graves ni plus légères qu'un bras levé de fillette. Et tout comme on raconte qu'un chapitre entier de Charles Dickens fut gravé sur une tête d'épingle, on pourrait trouver, sans surprise, sculpté sur le corps d'un os, indélébile comme un tatouage, tout ce qu'Archimède de Syracuse n'a jamais daigné écrire. L'os est une opacité intérieure, une traversée de la nuit, des ténèbres de l'ignorance et du doute. " R.D.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Bibliographic information