Histoire naturelle des zoophytes: Infusoires, comprenant la physiologie et la classificatin de ces animaux, et la manière de les étudier à l'aide du microscope (Google eBook)

Front Cover
Librairie encyclopédique de Roret, rue Hautefeuille, no 10 bis, 1841 - Infusoria - 684 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 37 - Dujardin avait rappelé (11) que : * ... cette substance se montre parfaitement homogène, élastique et contractile, diaphane, et réfractant la lumière un peu plus que l'eau, mais beaucoup moins que l'huile...
Page 38 - Laurent, ce sera toujours la même substance dont on aura voulu parler : une substance qui, dans les animaux supérieurs, est susceptible de recevoir avec l'âge un degré d'organisation plus complexe, mais qui, dans les animaux du bas de l'échelle, reste toujours une simple gelée vivante, contractile, extensible , et susceptible de se creuser spontanément de cavités sphériques ou de vacuoles occupées par le liquide environnant qui vient toujours soit directement, soit par imbibition occuper...
Page 30 - Il faut bien faire attention d'ailleurs que , en niant dans certains animaux la présence d'un tégument propre, je ne prétends pas du tout nier l'existence d'une surface ; j'admettrai même volontiers que cette surface peut, par le contact du liquide environnant, acquérir un certain degré de consistance comme...
Page 29 - ... ayant le corps nu , de forme variable , sans bouche, sans tégument et sans cils vibratiles, sont susceptibles de s'agglutiner temporairement, soit entre eux, soit à la plaque de verre du porte-objet: il en résulte des...
Page 30 - ... la colle de gélatine qu'on laisse refroidir à l'air, mais simplement de cette manière, et sans qu'il se soit produit une couche autrement organisée que l'intérieur, sans que cette surface ait acquis , par le seul fait de sa consolidation, des fibres, un...
Page 111 - ... elles parcourent ensuite un certain trajet à l'intérieur, et se contractent en ne laissant au milieu de la substance charnue que les particules non digérées , ou bien elles évacuent leur contenu à l'extérieur par une ouverture fortuite , qui peut se reproduire plusieurs fois , quoique non identique, vers le même point , ce qui pourrait faire croire à la présence d'un anus. Les vésicules contenant des aliments sont indépendantes et ne communiquent point avec un intestin ni entre elles...
Page 38 - Qu'on l'appelle de ce dernier nom ou qu'on l'appelle tissu hypoblasteux , comme le propose M. Laurent, ce sera toujours la même substance dont on aura voulu parler : une substance qui, dans les animaux supérieurs, est susceptible de recevoir avec l'âge un degré d'organisation plus complexe, mais qui, dans les animaux du bas de l'échelle, reste toujours une simple gelée vivante, contractile, extensible , et susceptible de se creuser spontanément de cavités sphériques ou de vacuoles occupées...
Page 74 - C'est une véritable vacuole, une cavité creusée dans une substance homogène ; mais puisqu'elle renferme les aliments entrés par la bouche, et que ses parois , formées d'une substance vivante, ont la faculté de digérer le contenu, on peut, si l'on veut, la nommer estomac. Ce ne sont point, d'ailleurs, les matières colorantes seules que l'on voit se loger ainsi dans une vacuole au fond de la cavité...
Page 111 - ... surface paraît réticulée par l'effet de la contraction. La substance charnue des Infusoires, isolée par le déchirement ou la mort de l'animalcule, se montre dans le liquide en disques lenticulaires ou en globules réfractant peu la lumière , et susceptibles de se creuser spontanément des cavités sphériques analogues par leur aspect aux vésicules de l'intérieur. Les vésicules formées à l'intérieur des Infusoires sont dépourvues de membrane propre et peuvent se contracter jusqu'à...
Page 112 - Les vésicules contenant des aliments sont indépendantes et ne communiquent point avec un intestin ni entre elles , sauf le cas où deux vésicules viennent à se souder. Les autres vésicules ne contenant que de l'eau , se forment plus près de la surface , et paraissent devoir recevoir et expulser leur contenu à travers les mailles du tégument. On peut, d'après Spallanzani, les considérer comme des organes respiratoires ou du moins comme destinées à multiplier les points de contact de la...

Bibliographic information