Précis historique de la Révolution française: Directoire exécutif, Volume 2 (Google eBook)

Front Cover
Treuttel et Wuertz, 1806
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Related books

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 86 - Ce sont deux piédestaux sur lesquels les destinées vont placer deux puissantes nations. «J'ai l'honneur de vous remettre le traité signé à Campo-Formio, et ratifié par sa majesté l'empereur. «La paix assure la liberté, la prospérité et la gloire de la république. «Lorsque le bonheur du peuple franÇais sera assis sur de meilleures lois organiques, l'Europe entière deviendra libre.
Page 86 - La paix assure la liberté , la prospérité et la gloire de la république. » Lorsque le bonheur du peuple français sera assis sur les meilleures lois organiques , l'Europe entière deviendra libre.
Page 85 - La religion , la féodalité et le royalisme ont successivement depuis vingt siècles gouverné l'Europe ; mais de la paix que vous venez de conclure date l'ère des gouvernemens représentatifs. » Vous êtes parvenus à organiser la grande nation , dont le vaste territoire n'est circonscrit que parce que la nature en a posé elle-même les limites.
Page 52 - ... correspondance , et destiné à jouer un grand rôle dans le rappel du prétendant qu'elle avait pour but , j'ai cru devoir vous en instruire , pour que vous ne soyez pas dupe de son feint républicanisme , que vous puissiez faire éclairer...
Page 54 - II n'ya que la grande confiance que j'ai en « votre patriotisme et en votre sagesse , qui m'a « déterminé à vous donner cet avis. Les preuves « en sont plus claires que le jour ; mais je doute « qu'elles puissent être judiciaires. « Je vous prie, citoyen Directeur, de vouloir « bien m'éclairer de vos avis sur une affaire aussi « épineuse : vous me connaissez assez pour croire « combien a dû me coûter cette confidence ; il n'en « a pas moins fallu que les dangers que court « mon...
Page 203 - Harrant, major au service du margrave de Bade. Elle portait que le capitaine ne pouvait point donner d'escorte, parce qu'il n'avait point d'ordre pour cela ; mais que les ministres français ne trouveraient aucun obstacle sur leur route...
Page 84 - Citoyens directeurs, le peuple français, pour être libre, avait les rois à combattre; pour obtenir une constitution fondée sur la raison, il avait dix-huit siècles de préjugés à vaincre ; la Constitution de l'an III et vous, avez triomphé...
Page 215 - On l'a haché devant mes yeux ! » Le secrétaire de légation Rosenstiel, qui se trouvait dans une des dernières voitures, et par conséquent près de la ville, s'est vraisemblablement sauvé par les jardins, dès le commencement de l'affaire. On le trouva dans le logement du ministre de Bade, dans un état de délire. Toutes les autres personnes attachées à la légation française, arrivèrent successivement, soit en fuyant, soit avec les voitures.
Page 369 - ... désordre de finances, tel qu'aucune nation n'en avait jamais supporté; une succession de banqueroutes partielles qui prolongeaient l'opprobre de la banqueroute générale ; le trésor public pillé sur tous les chemins , dans les maisons même des receveurs, et dont le...
Page 222 - ... s'étaient portés ..sur cette route; n'auraient-ils pas, dans la nuit, demandé ,,le mot d'ordre à des soldats français qui auraient osé se ,,revêtir de leur uniforme ? Tout aurait décelé les auteurs du ,,crime après son exécution. Les Autrichiens, maîtres du ,,pays, auraient trouvé partout des indices , des témoins du ,,passage, de la marche et du retour de ces assassins étrangers; les recherches n'auraient pu être trop actives, et ,,l'on ne conçoit pas qu'elles eussent pu rester...

Bibliographic information