Reliques scientifiques recueillies par son frere, Volume 2 (Google eBook)

Front Cover
1890
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Related books

Common terms and phrases

Popular passages

Page 59 - Loresne, est im« perfaite, convient que, per corruption et per diseite des mosfran« cois, que en disse lou romans selonc lou latin ; si com iniquitas ini« quiteit, redemptio rédemption, misericordia miséricorde, et ainsi de « mains et plusours aultres telz mos qu'il convient ainsi dire en romans « comme on dit en latin. ... Li latins ait (— a) plusour mos que nulle« ment on romans on ne peut dire, mais que (— sinon) per circonlocu...
Page 29 - De cette étude se dégagera une conclusion générale qu'il importe dès maintenant de mettre en lumière. C'est que notre langue moderne est pleine de débris des formations antérieures, débris dont elle est impuissante à rendre compte. Et remarquez bien que je ne parle pas ici des lois générales auxquelles se soumet la langue vivante, lois dont nous comprenons et sentons l'action, sans en reconnaître toutefois l'origine et la raison d'être (l'histoire seule nous peut la donner) , mais de...
Page 156 - A Mons et à Mabeuge, à Vins et à Reus. » II lit ce dernier mot Réeus. « Comment », me demande-t-il, « comment rendez-vous compte de Réus qui, sauf erreur, vient de Radium ? Il aurait dû, me...
Page 52 - La formation de notre épopée suppose une suite de chanteurs et d'écoles poétiques qui se sont succédé pendant des siècles. Il est curieux qu'on n'en trouve aucune trace dans les documents historiques du haut moyen âge...
Page 72 - Souvent marcheu t'ensembl' indigène' et vertu. Il est bien entendu d'ailleurs qu'on ne devra appuyer sur ces e muets que tout juste autant qu'il faut pour faire sentir la syllabe et maintenir la mesure du vers, mais non de façon à transporter sur eux l'accent qui appartient à la syllabe qui précède.
Page 37 - ... la puissance de son sentiment. Tel l'enfant, au jeu de sa naïve et complaisante imagination, pare et revêt de splendeur le jouet banal qu'il tient dans sa main. Aussi, pour juger ces œuvres, plus grandes encore par l'effet qu'elles ont produit que par leur valeur propre, faut-il, par une large sympathie, par une connaissance approfondie des temps et des mœurs, retrouver cette inspiration populaire d'où elles ont jailli, il faut se refaire l'homme du moyen âge, en reprendre les sentiments,...
Page 281 - Toutefois il n'a rien qu'une tristesse peinte, Ses ennuis sont des jeux, son angoisse une feinte, Son malheur un bonheur, et ses larmes un ris Au prix de ce qu'il sent, quand sa vue abaissée Remarque les endroits où la terre pressée A des pieds du Sauveur les vestiges écrits. C'est alors que ses cris en tonnerre s'éclatent, Ses soupirs se font vents qui les chênes combattent...
Page 145 - Eu n'a certainement pas été la prononciation générale de la voyelle u au XVI° siècle et dans la vieille langue depuis ses origines. Toutefois la question est complexe; et pour la poser nettement, il faut établir diverses distinctions. La première est celle des dialectes. Quand on parle de la prononciation générale, il est bien entendu qu'il s'agit de celle du dialecte français de l'Ile-de-France, de celui qui est devenu la langue de la cour, la langue commune. Or au moyen-âge, jusqu'au...
Page 34 - ... commun de la république des lettres, est devenue la propriété de tous. C'est de tous ces avantages qu'hérita la génération de Malherbe. Malherbe recueillit tout naturellement, et à son insu, le meilleur de ce qu'avait produit la Pléiade, et il ne vit plus, il ne dut plus, voir que les excès et les erreurs où elle était tombée, les défauts et les faiblesses qu'elle avait laissés dans son œuvre. De là la réaction à laquelle il attacha son nom. Il crut opposer école à école...
Page 192 - nous enregistrerons des mots conservés, ce ne sera que pour certaines signifi« cations disparues. Il suit de là qu'il ne faut pas toujours s'attendre à trouver « une classification satisfaisante des sens des mots que nous citons, puisque tel « sens ancien peut dériver d'une signification encore aujourd'hui vivante que « nous supprimons systématiquement. » Ces lignes contiennent la critique la plus nette et la plus franche qu'on pu1sse faire de la méthode que l'auteur a employée.

Bibliographic information