A short view of the life and character of Lieutenant-General Villettes: late lieutenant-governor and commander of the forces in Jamaica. To which are added letters written during a journey from Calais to Geneva, and St. Bernard in the year 1814 (Google eBook)

Front Cover
Printed by R. Cruttwell, and sold by J. Robinson and J. Hatchard, London, 1815 - France - 159 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Related books

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 159 - veux tout, j'accepte tout, je vous fais un » sacrifice de tout, et j'unis ce sacrifice à » celui de Jésus-Christ, mon divin Sau
Page 156 - Reine était à l'Assemblée, il se dispersa dans l'appartement. Pendant ce temps-là, les grenadiers entrèrent dans la chambre du conseil : on la mit et les enfants derrière la table du conseil ; les grenadiers et d'autres personnes bien attachées l'entourèrent , et le peuple défila devant elle. Une...
Page 148 - Nous cherchons encore de la consolation dans nos semblables : hélas ! l'expérience devroit bien nous faire voir qu'il n'y en a point à espérer. Cependant, mon cœur, ne nous laissons point abattre; servons Dieu avec plus de ferveur que jamais; prouvons-lui qu'il est des cœurs qui ne sont point ingrats : qui plus que nous doit l'aimer et le montrer hautement? L'affaire de la religion à part, nous sommes toujours dans la même position. On va, je crois, décréter que le Roi ne sera inviolable...
Page 22 - I pray you, in your letters, When you shall these unlucky deeds relate, Speak of me as I am ; nothing extenuate, Nor set down aught in malice...
Page 153 - Le département avoit donné ordre de repousser la force par la force; mais la municipalité n'en a pas tenu compte. Nous étions, dans ce moment, à la fenêtre du Roi. Le peu de personnes qui étoient chez son valet de chambre vinrent nous rejoindre.
Page 148 - Ninivites firent pénitence, ils se couvrirent de sacs et de cendres; nous, nous nous désolons, mais nous n'avons pas recours à Dieu, comme un enfant se jette dans les bras de son père. Nous cherchons encore de la consolation dans nos semblables : hélas! l'expérience devrait bien nous faire voir qu'il n'y en a point à espérer.
Page 158 - Comme je savois que la duchesse de Duras t'avoit donné de mes nouvelles, et que je n'ai pas trouvé un instant pour t'écrire, je ne me suis pas trop tourmentée; aujourd'hui même, je n'ai qu'un moment. Nous sommes jusqu'à ce moment tranquilles; l'arrivée de M. de La Fayette fait un peu de mouvement dans les esprits. Les .Jacobins dorment. Voilà le détail de la journée du 20(1).
Page 146 - L'n curé du côté gauche a mis beaucoup de fermeté pour ne pas le prêter. On dit que cette journée désappointe bien des gens. Tant pis pour eux : ils n'ont que ce qu'ils méritent ; mais ce qu'il ya de triste , c'est qu'ils s'en vengeront. Dieu seul .sait comment ! Qu'il ne nous abandonne pas tout à fait ! voilà à quoi nous devons borner nos vœux. Je n'ai point de goût pour...
Page 15 - Bay, j» the parish of St, George, to inspeft % battalion of the 60th, which was stationed there; but in this journey he was seized with a fever, which, on the third day, put a fatal period to his existence. He died on the 13th of July, at Mrs. Brown's estate, named Union ; retaining in his last moments the same serenity of mind for which his whole life had been so remarkably distinguished. The regret expressed on this occasion by all descriptions of persons in Jamaica far exceeded what could have...
Page 145 - Je vois avec peine approcher les chaleurs ; c'est un mauvais temps pour vous : je desire beaucoup qu'elles soient moins fortes que l'année passée. Adieu, monsieur: croyez que vos lettres me font un vrai plaisir, et que je serai charmée le jour où je pourrai vous revoir. En attendant, priez Dieu pour nous. J'ai si peu de temps...

Bibliographic information