Revue horticole (Google eBook)

Front Cover
Librairie Agricole de la Maison Rustique, 1862
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Common terms and phrases

Popular passages

Page 97 - ... jaune, huileuse. Employée au moyen d'un gros pinceau à laver les tiges et les branches des arbres, par un temps sombre et humide, mais non pluvieux, plutôt dans la soirée que le matin, cette préparation donnera les résultats les plus satisfaisants, en détruisant les insectes et les parties de mousse que n'aurait pu atteindre le grattoir de bois. Les arbres ainsi traités seront luisants et respireront la santé. On s'étonnera peut-être que nous n'ayons pas indiqué plus tôt ce procédé;...
Page 224 - Toutes les espèces cl toutes les variétés d'Amérique y sont groupées à côté de leurs congénères de notre vieil hémisphère. En 1844, dans la Revue Horticole (3), il fournit une notice sur le sureau et ses variétés en France. Dans la même Revue, en 1846, M. David publia une (1) Voir notamment un article...
Page 27 - Prévost, relatif au martinet. Dix de ces oiseaux furent tués du 15 avril au 29 août, à la fin de la journée, au moment où ils rentrent au nid. Les insectes, dont les débris furent retrouvés dans les estomacs, ne montaient pas à moins de 5432, ce qui donne, pour chaque jour et pour chaque o.iseau, une moyenne de 543 insectes détruits.
Page 351 - La peau est fine, grasse, vert clair, pointillée et ponctuée de roux fauve ; elle pâlit un peu a l'époque de- la maturation, dont nous avons constaté le commencement dans les premiers jours d'octobre, et qui peut, assure-t-on, se continuer jusqu'en novembre et décembre. La chair est un peu grosse , ferme et fondante ; son eau est abondante, sucrée et d'un parfum trèsagréable.
Page 351 - La chair est un peu grosse , ferme et fondante ; son eau est abondante, sucrée et d'un parfum trèsagréable. Ce fruit, que nous avons pu parfaitement juger l'année dernière, nous a paru des plus méritants; il est le gain de M. Favre, président de la section d'horticulture de la Société d'agriculture de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire...
Page 97 - EMPLOI DE L'EAU DE CHAUX CONTRE LES INSECTES. Un grand nombre de personnes font usage du lait de chaux pour laver les arbres fruitiers, afin d'arriver à la destruction des œufs ou des larves d'insectes qui, pendant la belle saison, dévorent à qui mieux mieux ces précieux végétaux et leurs produits; mais cette méthode, très-utile, a un inconvénient que tout le monde reconnaît, celui de salir les arbres. Nous nous sommes toujours étonné qu'on n'ait pas généralement substitué au lait...
Page 21 - Les Poiriers les plus précieux parmi ceux qui peuvent être cultivés à haute tige aux vergers et aux champs, avec les figures des fruits, au trait (iu-8° de 6l pages et 8 plaiich.
Page 326 - ... à cette époque, et sans doute par une réminiscence de l'Orient, on bâtissait les jardins plus qu'on ne les plantait. Des édifices construits avec tout le luxe architectural du temps, des terrasses qui rappelaient les jardins suspendus de Babylone, des portiques, des vases tirés de l'Etrurie, des colonnes et des statues sculptées par des artistes grecs, de belles perspectives ouvertes sur les montagnes ou la mer, et, par-dessus tout, la sérénité du ciel méridional, tels étaient les...
Page 326 - Les anciens aimaient avoir partout l'empreinte de la main de l'homme; nous, au contraire , sans méconnaître le charme ou la grandeur des conceptions du génie humain, nous avons un sentiment plus profond des beautés de la nature , et ce sentiment se reflète avec plus ou moins de vérité sur les produits de la plupart de nos arts. C'est surtout dans l'art relativement moderne du jardinage d'agrément que la nature devient notre idéal; reproduire les scènes variées qu'elle nous offre, concentrer...
Page 224 - Pseudo-Suber (faux liège), importé d'Afrique cl d'Espagne, dont les glands atteignent le volume d'un gros marron, et que l'on pourrait utilement propager dans le midi de la France, ainsi que le prouvent les robustes échantillons qui existent depuis vingt ans dans le parc de La Hourre. En 1847, dans le Portefeuille des Horticulteurs (1), il fournit un traité des Yuccas et de leur culture. La Révolution de 1848 arriva. La réputation scientifique de M. David, d'autre part les souvenirs qu'il avait...

Bibliographic information