Bibliotheque universelle des Romans, ouvrage periodique: dans lequel on donne l'analyse raisonnée des Romans anciens & modernes, François, ou traduits dans notre langue; avec des anecdotes & des notices historiques & critiques concernant les auteurs, ou leurs ouvrages; ainsi que les moeurs, les usages du temps, les circonstances particulières & relatives, & les personnages connus, déguises ou, emblêmatiques, Volume 93 (Google eBook)

Front Cover
Lacombe, 1787 - French fiction
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 62 - En 1593, le bruit courut que les dents étant tombées à un enfant de Silésie, âgé de sept ans, il lui en était venu une d'or à la place d'une de ses grosses dents.
Page 62 - ... en partie naturelle, en partie miraculeuse, et qu'elle avait été envoyée de Dieu à cet enfant pour consoler les chrétiens affligés par les Turcs.
Page 63 - Il ne manquoit autre chofe à tant de beaux ouvrages , finon qu'il fût vrai que la dent étoit d'or. Quand un orfèvre l'eut examinée, il fe...
Page 57 - ... en bataille, marchant en bon ordre, ou se tenant sous les armes, ou campées sous des pavillons superbes; tantôt sur des navires aériens d'une structure admirable, dont la flotte volante voguait au gré des zephirs...
Page 123 - Et cette illusion pour quelque temps répare Le défaut des vrais biens que la nature avare N'a pas accordés aux humains.
Page 64 - Nous avons au dedans de nous Un ennemi bien plus à craindre , II porte les plus rudes coups , •"}. -• . , Et perfonne n'ofe s'en plaindre : Chacun l'excufe & le chérit ; ; ; '• Et s'il arrive quelque hiftoire ',, On s'en prend au malin efprit A qui l'on en fait bien acroirc.
Page 92 - Enfin, par l'importunité de ces banqueteurs qui avoient la tête échauffée , il promit de leur montrer ce qu'ils voudroient. D'un commun confentement , ils demandèrent qu'il leur fît voir une vigne chargée de raifins mûrs, & prêts à cueillir.
Page 1 - Romans, ouvrage périodique, dans lequel on donne l'analyse raisonnée des Romans anciens & modernes, François, ou traduits dans notre langue ; avec des Anecdotes & des Notices...
Page 15 - De cette liberté qui n'a rien à choifir. Attachés fans relâche à cet ordre fublime , Vertueux fans mérite , & vicieux fans crime , Qu'on maflâcre les Rois , qu'on brife les Autels -, C'eft la faute des Dieux , & non pas des mortels.
Page 73 - L'artifan crie, pefle , fe tourmente, pour leur prouver que ce n'eiî point ua un diable, mais un chien, un chien véritable , un chien fait comme les autres ; qu'il l'a élevé fort petit, & qu'il -ya plus de trois ans qu'il mange de fon pain , fans qu'il ait paru qu'il y eût la moindre diablerie dans fa conduite. Le chien n'aboyoit...

Bibliographic information