Histoire naturelle, generale, et particuliere, avec la description du Cabinet du roy.. (Google eBook)

Front Cover
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 173 - ... milieu des ombres des nuits les plus orageuses, menaçant de sa gueule énorme et dévorante les infortunés navigateurs exposés aux horreurs du naufrage, leur fermant toute voie de salut, leur montrant en quelque sorte leur tombe ouverte, et plaçant sous leurs yeux le signal de la destruction ; il n'est pas surprenant qu'il ait reçu le nom sinistre qu'il porte, et qui, réveillant tant d'idées lugubres, rappelle surtout la mort dont il est le ministre. Requin est...
Page 173 - ... aperçu facilement par l'éclat phosphorique dont il brille au milieu des ombres des nuits les plus orageuses, menaçant de sa gueule énorme et dévorante les infortunés navigateurs exposés aux horreurs du naufrage, leur fermant toute voie de salut, leur montrant en quelque sorte leur tombe ouverte, et plaçant...
Page 173 - ... par ce tyran des ondes. Terrible encore lorsqu'on a pu parvenir à l'accabler de chaînes, se débattant avec violence au milieu de ses liens, conservant une grande puissance lors même qu'il est déjà tout baigné dans son sang, et pouvant d'un seul coup de sa queue, répandre le...
Page 174 - Laigné dans son sang, et pouvant d'un seul coup de sa queue répandre le ravage autour de lui , à l'instant même où il est près d'expirer, n'est-il pas le plus formidable de tous les animaux auxquels la Nature n'a pas départi des armes empoisonnées ? Le tigre le plus furieux au milieu des sables...
Page 517 - ... vers la tête et vers les nageoires pectorales, des bandelettes qui , serpentant dans le sens de la longueur ou dans celui de la largeur de la lune , se séparent en bandelettes plus petites, ou se rapprochent et se touchent dans plusieurs endroits, et sont presque toutes couvertes de petits points d'une couleur très-foncée. Mais, quelles que soient les couleurs dont la lune soit peinte, sa pea,u est épaisse, tenace , et revêtue le plus souvent de tuberI 3 cules assez sensibles pour donner...
Page 263 - ... de l'animal , que ceux qu'il a en face. Suivant Commerson, l'iris est blanchâtre et entouré d'un cercle blanc, et la prunelle d'un verd de mer. L'ouverture de la bouche est placée sous la tête, et à une assez grande distance du bout du museau. Les dents, un peu courbées en arrière, et non dentelées dans les jeunes pantoufliers, sont placées sur plusieurs rangs.
Page 108 - Ce dard est un peu aplati, et dentelé des deux côtés comme le fer de quelques espèces de lances : les pointes dont il est hérissé sont d'autant plus grandes qu'elles sont plus près de la racine de ce fort aiguillon ; et comme elles sont tournées vers cette même racine, elles le rendent une arme d'autant plus dangereuse qu'elle...
Page 181 - De chaque côté de cette ouverture on appercoit, ainsi que dans les raies, un orifice qu'une valvule ferme exactement, et qui, communiquant avec la cavité du ventre, sert à débarrasser l'animal des eaux qui, filtrées par différentes parties du corps, se ramassent dans cet espace vuide. La seconde nageoire du dos et celle de l'anus ont à peu près la même forme et les mêmes dimensions; elles sont les plus petites de toutes, situées presque toujours l'une au dessus.de l'autre , et très-près...
Page 16 - On en a pris qui pesaient trois kilogrammes; et, lorsqu'elles pèsent quinze hectogrammes, elles ont déjà un mètre de longueur. D'ailleurs, leur chair, quoiqu'un peu difficile à digérer dans certaines circonstances, est trèsdélicate lorsqu'elles n'ont pas quitté depuis longtemps les eaux salées ; mais elle devient dure et de mauvais goût lorsqu'elles ont fait un long séjour dans l'eau douce, et que la fin de la saison chaude ou tempérée ramène le temps où elles regagnent leur habitation...
Page 173 - ... est véritablement le tigre de la mer. Recherchant sans crainte tout ennemi, poursuivant avec plus d'obstination, attaquant avec plus de rage...

Bibliographic information