Il canto sospeso de Luigi Nono: musique et analyse

Front Cover
Michel de Maule, 2002 - 389 pages
0 Reviews
C'est sur de cours fragments de lettres de condamnés à mort de la résistance européenne éditées dans l'Italie d'après le fascisme que Luigi Nono, Vénitien de la Resistenza et de l'utopie, écrivit les neuf mouvements du Canto sospeso. L'homme qui chante et l'homme meurt y entretiennent des liens étroits. Car aucun acte révolutionnaire ne s'accomplit sans abnégation. La résistance se fige alors, se figure dans la mur, durement silencieux, de la mise à mort. L'exécution, l'assassinat, comme prix d'une liberté qui se construit, comme moment possible du conflit et de la lutte, sont mouvement brisé, défait, mais consenti, sinon planifié. Ils démontrent la violence de l'oppression, dévoilent les faiblesses de la barbarie, en prophétisent l'effondrement, et promettent un salut collectif, une libération. Œuvre sérielle où se découvre aussi l'influence de Varèse, et où la combinatoire porte sur la note autant que sur sa situation dans l'ordre sériel, Il Canto sospeso est une magistrale cantate sur les traces du Survivant de Varsovie de Schoenberg.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Avantpropos
7
Introduction en guise dinterlude
43
Série
55
Analyse
117
ANNEXES
203

Bibliographic information