Le grand vocabulaire françois: contenant 10. L'explication de chaque mot considéré dans ses diverses acceptions grammaticales ... 20. Les loix de l'orthographe ... & généralement tout ce qui a rapport à léloquence & à la poésie. 30. La géographie ancienne & moderne ... 40. Des détails raisonnés & philosophiques sur l'économie ... (Google eBook)

Front Cover
C. Panckoucke, 1770 - French language
1 Review
  

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

avolat : E inversé 1 U entre le zieuT et le cru, dt il serait it de faire l'H, et la disparition ? Par ex. avec l'app. pho., les musées (héritiers des cabinets de curiosité ? => non ça ne va pas...), le formol.
Une réflexion à mener avec Renan sur les cas extrêmes aujourd'hui.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 370 - ... qui accompagnent le bas des tempes tombent en entier, non plus que ceux de la partie inférieure du derrière de la tête. Au reste il n'ya que les hommes qui deviennent chauves en avançant en âge : les femmes conservent toujours leurs cheveux, et quoiqu'ils deviennent blancs comme ceux des hommes lorsqu'elles approchent rte la \ieillesse, ils tombent beaucoup moins.
Page 593 - Cependant sur le dos de la plaine liquide S'élève à gros bouillons une montagne humide: L'onde approche, se brise et vomit à nos yeux Parmi des flots d'écume un monstre furieux Son front large est armé de cornes menaçantes Tout son corps est couvert d'écaillés jaunissantes, Indomptable taureau, dragon impétueux...
Page 381 - ... de soie recourbé. Elles ont les yeux grands, doux et pleins de feu, le nez bien fait, les lèvres vermeilles, la bouche riante et petite, et le menton comme il doit être pour achever un parfait ovale. Elles ont le cou et la gorge parfaitement bien faits, la peau blanche comme neige, la taille grande et aisée, les cheveux du plus beau noir. Elles portent un petit bonnet d'étoffe noire...
Page 364 - Dans les villes et chez les gens aisés les enfants accoutumés à des nourritures succulentes et abondantes arrivent plus tôt à cet état ; à la campagne et dans le pauvre peuple les enfants sont plus tardifs, parce qu'ils sont mal et trop peu nourris ; il leur faut deux ou trois années de plus.
Page 194 - ... étend sur la table une longueur pareille à la partie de la feuille qu'on veut dérouler : on fait tenir le commencement de cette feuille à la partie de la chaîne qui ne pose pas sur la table et qui est la plus proche de cette même feuille.
Page 158 - Cueva, jeune seigneur, dont le sort était d'être à la fois le mignon du roi et l'amant de la reine. De ce commerce naquit une fille, nommée Jeanne. Bertrand eut pour récompense les charges les plus importantes du royaume. Les grands murmurèrent , et déposèrent ce simulacre de roi en 1465.
Page 146 - Il eflaya d'abattre la ligue ; il voulut s'aflurer de quelques bourgeois les plus féditieux ; îï"ofa défendre à Guife l'entrée de Paris ; mais il éprouva à fes dépens ce que c'eft que de commander fans pouvoir. Guife, au mépris de fes ordres , vint à Paris , les bour.
Page 567 - Z qui dépend d'une simple inspection , prouve que les hommes ont voulu trouver dans la Nature ce qui n'étoit que dans leur imagination , puisqu'il ya plusieurs anatomistes qui disent de bonne foi qu'ils n'ont jamais trouvé d'hymen ni de caroncules dans les filles qu'ils ont disséquées, même avant l'âge de puberté ; puisque ceux qui...
Page 366 - ... effusion de sang pour peu qu'on y touche, sur-tout si elles ont de l'embonpoint et si les règles vont bien, car celles qui sont maigres ou qui ont des fleurs blanches, n'ont pas ordinairement cette apparence de virginité; et ce qui prouve évidemment que ce n'est en effet qu'une apparence trompeuse , c'est qu'elle se répète même plusieurs fois, et après des intervalles de temps...
Page 423 - C'eft là qu'il le compare à un torrent impétueux , qui , gonflé par les pluyes , franchie les bords, & précipite avec fureur fes eaux immenfes & profondes : tandis que pour lui , il fe regarde comme une Abeille matinale, qui avec beaucoup de peine , cueille le thim autour des bois & des humides rivages de Tibur.

Bibliographic information