Chute de l'Empire. Histoire des deux restaurations jusqu'à la chute de Charles x, Volume 6 (Google eBook)

Front Cover
1852
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 419 - Mémoire à consulter sur un système religieux et politique, tendant à renverser la religion, . la société et le trône.
Page 469 - ... enseignes déployées. Je ne lui demanderai pas qui elle est, d'où elle vient, où elle va : elle mentirait. Je la juge par ses œuvres. Voilà qu'elle vous propose la destruction de la liberté de la presse ; l'année dernière , elle avait exhumé du moyen âge le droit d'aînesse ; l'année précédente, le sacrilège.
Page 334 - Chacun professe sa religion avec une égale liberté, et obtient pour son culte la même protection.
Page 267 - Le sieur comte de Villèle, président de notre conseil des ministres, est chargé par intérim du portefeuille des affaires étrangères, en remplacement du sieur vicomte de Chateaubriand.
Page 14 - Que Ferdinand VII. soit libre de donner à ses Peuples les Institutions qu'ils ne peuvent tenir que de lui, et qui, en assurant leur repos, dissiperaient les justes inquiétudes de la France : dès ce moment les hostilités cesseront: j'en prends devant vous, Messieurs, le solennel engagement.
Page 14 - J'ai tout tenté pour garantir la sécurité de mes peuples, et préserver l'Espagne ellemême des derniers malheurs. L'aveuglement avec lequel ont été repoussées les représentations faites à Madrid , laisse peu d'espoir de conserver la paix. (( J'ai ordonné le rappel de mon ministre. Cent mille Français commandés par un Prince de m...
Page 397 - France, en cinq termes égaux, d'année en année, le premier échéant au 31 décembre 1825, la somme de cent cinquante millions de francs, destinée à dédommager les anciens colons qui réclameront une indemnité. Art. 3 — Nous concédons, à ces conditions, par la présente Ordonnance, aux habitants actuels de la partie française de Saint-Domingue, l'indépendance pleine et entière de leur gouvernement.
Page 62 - ... dès l'instant qu'au mépris de cette loi ils usurpent des droits qu'elle ne leur a pas donnés. » Dans un tel état de choses, je ne sais si la soumission est un acte de prudence, mais je sais que dès que la résistance est un droit elle devient un devoir.
Page 46 - Ai-je besoin d'ajouter que les dangers de la famille royale, en France, sont devenus surtout plus graves lorsque l'étranger eut envahi notre territoire, et que la France, la France révolutionnaire (Voix de la droite : 11 ne connaît que celle-là! ) sentant le besoin de se défendre par des forces nouvelles et par une nouvelle énergie...
Page 391 - La législation doit pourvoir, par des améliorations successives, à tous les besoins de la société. Le morcellement progressif de la propriété foncière, essentiellement contraire au principe monarchique, affaiblirait les garanties que la Charte donne à mon trône et à mes sujets. Des moyens vous seront proposés, messieurs, pour rétablir l'accord qui doit exister entre la loi politique et la loi civile, et pour conserver le patrimoine des familles, sans restreindre cependant la liberté...

Bibliographic information