Œuvres choisies de Delille ... (Google eBook)

Front Cover
Firmin Didot frères, 1850 - Agriculture - 530 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 28 - Peins-moi légèrement l'amant léger de Flore; Qu'un doux ruisseau murmure en vers plus doux encore. Entend-on de la mer les ondes bouillonner ? Le vers , comme un torrent , en roulant doit tonner. Qu'Ajax soulève un roc et le lance avec peine , Chaque syllabe est lourde, et chaque mot se traîne. Mais vois d'un pied léger Camille effleurer l'eau; Le vers vole et la suit , aussi prompt que l'oiseau.
Page 100 - Hanc olim veteres vitam coluere Sabini, hanc Remus et frater, sic fortis Etruria crevit scilicet et rerum facta est pulcherrima Roma, septemque una sibi muro circumdedit arces.
Page 213 - ... d'une ardeur nouvelle, le chien marque sa joie par les plus vifs transports, il annonce par ses mouvements et par ses cris l'impatience de combattre et le désir de vaincre; marchant ensuite en silence, il cherche à reconnaître le pays, à découvrir, à surprendre l'ennemi dans...
Page 195 - La tragédie, informe et grossière en naissant, N'était qu'un simple chœur, où chacun, en dansant Et du dieu des raisins entonnant les louanges, S'efforçait d'attirer de fertiles vendanges. Là, le vin et la joie éveillant les esprits, Du plus habile chantre un bouc était le prix. Thespis fut le premier qui, barbouillé de lie...
Page 80 - Sin armenta magis studium vitulosque tueri, 195 aut fetus ovium aut urentes culta capellas, saltus et saturi petito longinqua Tarenti, et qualem infelix amisit Mantua campum pascentem niveos herboso flumine cycnos: non liquidi gregibus fontes, non gramina deerunt; zoo et quantum longis carpent armenta diebus, exigua tantum gelidus ros nocte reponet.
Page 261 - Et sans se croire aimée avouait son vainqueur ? Tout périt, tout succombe : au bruit de ce ravage Voyez-vous point s'enfuir les hôtes du bocage? Tout ce peuple d'oiseaux, fiers d'habiter ces bois , Qui chantaient leurs amours dans l'asile des rois, S'exilent à regret de leurs berceaux antiques.
Page 213 - ... le chien, fidèle à l'homme, conservera toujours une portion de l'empire, un degré de supériorité sur les autres animaux ; il leur commande, il règne lui-même à la tête d'un troupeau, il s'y fait mieux entendre que la voix du berger ; la sûreté, l'ordre et la discipline sont le fruit de sa vigilance...
Page 209 - La chèvre a de sa nature plus de sentiment et de ressource que la brebis ; elle vient à l'homme volontiers, elle se familiarise aisément, elle est sensible aux caresses et capable d'attachement ; elle est aussi plus forte, plus légère, plus agile et moins timide que la brebis; elle est vive, capricieuse , lascive et vagabonde.
Page 272 - Hélas ! je n'ai point vu ce séjour enchanté , Ces beaux lieux où Virgile a tant, de fois chanté ; Mais, j'en jure et Virgile et ses accords sublimes! J'irai; de l'Apennin...
Page 421 - Mars impius orbe: ut cum carceribus sese effudere quadrigae, addunt in spatia, et frustra retinacula tendens fertur equis auriga, neque audit currus habenas.

Bibliographic information