Saynètes et monologues... (Google eBook)

Front Cover
Tresse, 1882
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 14 - Je vous salue, Marie, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Page 98 - C'est là que je l'ai arrêté, j'en avais assez ! ! je lui ai dit : « Vous croyez jouer au bilboquet, mon bon ami? je lui ai pris son bilboquet. « Qu'est-ce que vous avez là?... Ça n'a pas de poids pour les premières études, ça na pas de précision pour le jeu correct, vous ne ferez que vous perdre la main avec cette bûche!
Page 99 - Il n'ya au monde que la cordelette fabriquée par Juan Fonseca à Lisbonne. Vous la faites macérer... tremper... mariner, deux heures, pas plus, avec du vitriol vert, puis vous la faites sécher et vous la graissez avec de l'huile de noix conservée dans un endroit bien sec. Et puis il ya la manière de l'étirer au fuseau de cuivre, de l'enrouler sur la bobine ovale.
Page 99 - Vous ne saurez pas, vous ne saurez jamais! moi-même je ne sais pas. Ça ne fait rien, venez me trouver, je vous l'attacherai. Il y avait des gens là qui avaient l'air de ne pas du tout s'intéresser à ce que je disais; mais il ya des choses qu'un artiste ne peut pas laisser passer! Aussi je lui ai dit à ce garçon-là, ce que j'avais fait. — J'ai travaillé six mois, trois ans, sur un Thompson, mais ce que j'appelle travailler! Je me levais tous les jours à six heures. Une demi-heure pour...
Page 4 - II me vint des cheveux, cette parure absurde; Sur mon front je sentis passer le badigeon Qui rougit l'écrevisse, et comme le pigeon Qui chante lorsqu'il frit dans une casserole, J'eus cette infirmité stupide, la parole. Oui, je parle à présent. Je fume des londrès. Tout comme Bossuet et comme Gil Pérès, J'ai des transitions plus grosses que des câbles, Et je dis ma pensée au moyen des vocables.
Page 98 - Ceux en platine sont excellents, mais ils coûtent trop cher pour un herboriste. Oui, six mois, au moins, d'exercice avec le Thompson. C'est ce que j'ai fait, moi, messieurs, et non pas six mois mais trois ans ; après ces trois ans je ne savais rien, j'avais de la résistance, j'avais le bras alourdi mais...
Page 69 - Pourtant là, à droite, je vous assure qu'il ya beaucoup de luzerne; c'est d'un très-joli effet; c'est très-pittoresque ... Et puis il ya une route que suit l'omnibus, une route comme une autre . . . pas tout à fait comme une autre, non ! Il ya une maison, une petite maison blanche avec des volets verts. Vous n'avez pas idée comme c'est joli des volets verts sur une petite maison blanche. A gauche . . . attendez ! ah ! oui ! je vois ça d'ici ... à gauche il ya encore des champs, des champs...
Page 252 - To renew fhe charge, book must be broughf to thé desk. TWO WEEK BOOK DO NOT RETURN BOOKS ON SUNDAY DATE DUE UNIVERSITY...
Page 3 - J'étais Pierrot. — Comment ! Pierrot ? — Mais oui, Pierrot. J'étais Pierrot. Voler au rôtisseur son rôt, Dérober des poissons aux dames de la Halle Tout en les fascinant d'un œil tragique et pâle, Boire, manger, dormir, tels étaient mes destins, Et je goûtais l'ivresse énorme des festins! Plus blanc que l'avalanche et que l'aile des cygnes. J'étais spirituel et je parlais par signes. Avec mon maître, vieux et sinistre coquin, Nous poursuivions dans les campagnes Arlequin, Et sa délicieuse...
Page 97 - II y avait des concierges assis devant leurs portes à respirer l'odeur de la station de fiacres. Ils appellent ça prendre le frais! « Et puis un tas de gens qui venaient de la campagne; ils étaient harassés, ils portaient de gros bouquets de fleurs des champs, et puis des paniers où on entendait ballotter des bidons de fer-blanc, des croûtons de pain et des bouteilles vides.

Bibliographic information