Bulletin universal des sciences et de líndustrie: Bulletin des sciences technologiques, Volume 14 (Google eBook)

Front Cover
1830 - Technology
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 342 - EXPLOSION SIMULTANÉE DE PLUSIEURS CHAUDIÈRES Le bateau à vapeur le Rhône, construit par MM. Aitkin et Steel , était destiné à faire l'office de remorqueur entre Arles et Lyon. Il portait une immense machine, parfaitement bien exécutée à Paris dans les ateliers de la Gare, et alimentée par quatre chaudières en fer laminé, de 1°'.3 de diamètre chacune.
Page 57 - ... consiste à évaluer la force élastique de la vapeur à l'aide d'une soupape chargée de poids , et résolut, malgré la difficulté d'une pareille entreprise , de recourir à la mesure directe de la colonne de mercure qui ferait équilibre à l'élasticité de la vapeur. Lorsque cette élasticité n'excède pas un petit nombre d'atmosphères, la mesure immédiate de la colonne liquide qu'elle peut supporter ne présente aucune difficulté; mais dans ce cas, comme il s'agissait d'évaluer des...
Page 2 - ... de détail, tels que le prix de la journée du mineur , du mètre cube de roche abattue, la valeur des bois et autres matériaux, le prix et la force des différentes machines , les dimensions des principaux ouvrages de mine exécutés en France, en Allemagne, en Angleterre et ailleurs, et autres notices analogues, qui peuvent être de quelque intérêt pour les gens de l'art et surtout pour les jeunes praticiens. D.
Page 102 - ... place les fromages dans de petites corbeilles où ils se débarrassent de leur humidité superflue; ensuite on les met sécher à l'ombre, et on les place par lits dans de grands pots ou dans des tonneaux, où on les laisse pendant quinze jours. Plus ces fromages sont vieux , plus ils acquièrent de qualité. On en fait de...
Page 69 - ... car sur les parties coniques supérieures ou inférieures -il n'ya pas de plaques. / La partie conique supérieure est terminée par une trémie dans laquelle on met le grain , qui doit glisser entre les deux toiles métalliques, et tomber de plaque en plaque pour arriver au cône inférieur, au bas duquel se trouve un trou plus ou moins grand, suivant que l'on veut que le grain tombe avec plus ou moins de vitesse. A la jonction du prisme et de la partie évasée du cône inférieur, on a ménagé...
Page 159 - ... recouvre le liquide de presque toute la farine que l'on destine à subir la panification, puis le cylindre est placé au plus haut point et mis en mouvement , il force toute la matière à se re'unir dans un seul des compartimens du pétrin; la manivelle est tournée en sens inverse, le mélange passe une seconde fois sous le cylindre, et se réunit dans le compartiment qu'il avait abandonné d'abord, ce qui suffit pour terminer le passage. On ajoute le reste de la farine...
Page 54 - ... libre : de sorte que la loi de continuité subsiste, et qu'on arrive à des coefficiens presque identiques, en adoptant, dans les deux cas, la même formule pour calculer la dépense. Nous ne sommes parvenus à cette dernière conséquence qu'en étudiant avec beaucoup de •soin le point de partage entre les orifices limités par le...
Page 61 - On avait, en suivant cette marche, l'avantage considérable d'éviter, les inconvéniens déjà signalés des grandes oscillations de la colonne métallique , et l'appareil avait été disposé de manière qu'on pût substituer une chaudière à vapeur à la pompe de compression, sans déranger aucune autre pièce. Mais les nouvelles expériences qu'allaient tenter nos physiciens devaient être faites sur la vapeur soumise aux plus fortes pressions. Des explosions terribles étaient à craindre ,...
Page 55 - ... notamment pour les orifices circulaires, et il semble prouver qu'il n'ya point de comparaison certaine à établir entre les vitesses moyennes théoriques ou calculées par les formules en usage et les vitesses moyennes effectives conclues de la dépense et considérées dans la section de plus forte contraction. Nous terminerons ici cette analyse rapide, où nous avons négligé de mentionner beaucoup de choses importantes , sur lesquelles il eût été trop long d'insister.
Page 218 - Milium vu'gare , qui donne aussi un pon parement pour les tisserands , y démontra également la présence de l'hydrochlorate de chaux , et M. Dubuc en tira cette conséquence : qu'en donnant aux paremens confectionnés avec la farine de blé, ou autres farines blanches, une certaine propriété hygrométrique, on parviendrait à obtenir des encollages de même nature que celui donné par le fttafaris.

Bibliographic information