Oeuvres complètes de Boileau Despréaux, Volume 3 (Google eBook)

Front Cover
Mame, 1809 - French literature
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 93 - ... peut-être moins malheureux que dans un état d'incertitude qui ne me permet pas de me fixer , et qui me laisse toujours comme un coupable qui attend le jugement de son procès. Je m'efforce...
Page 85 - J'ai fait le voyage de Maintenon , et je suis fort content des ouvrages que j'y ai vus : ils sont prodigieux et dignes, en vérité, de la magnificence du roi. Il y en a encore, dit-on, pour deux ans. Les arcades qui doivent joindre les deux montagnes vis-à-vis Maintenon sont presque faites: il y en a quarante-huit; elles sont bâties pour réternité.
Page 114 - Champmeslé pour tant de bouteilles de vin de Champagne qu'il a bues : vous savez aux dépens de qui. Vous avez raison de dire qu'ils auront là un merveilleux théâtre pour jouer les pièces de M. Pradon ; et d'ailleurs ils y auront une commodité : c'est que quand le souffleur aura oublié d'apporter la copie de ses ouvrages, il en retrouvera infailliblement une bonue partie dans les précieux dépôts qu'on apporte tous les matins en cet endoit.
Page 83 - Mais laissez-moi faire : si la voix me revient , j'espère de vous soulager dans les disputes que vous aurez avec lui, sauf à la perdre encore une seconde fois pour vous rendre cet office. Je vous prie pourtant de lui faire bien des amitié...
Page 150 - Cependant elle n'a été marquée pour personne , au grand déplaisir des gens qui s'en étoient emparés les autres années. Notre ami, M. Félix, ya mis son carrosse et ses chevaux , et les miens n'y ont pas même trouvé place ; mais tout cela s'est passé avec mon agrément et sous mon bon plaisir. J'ai mis mes chevaux à l'hôtel de Cavoie, qui en est tout proche. M. de Cavoie a permis aussi à M. de Bonrepaux de faire sa cuisine chez vous. Votre concierge, voyant que les chambres demeuroient...
Page 27 - C'est tout le contraire de nos poètes, qui ne disent que des choses vagues, que d'autres ont déjà dites avant eux, et dont les expressions sont trouvées.
Page 173 - Il a jugé qu'il falloit profiter de ce côté-là d'un commencement de campagne qui paroît si favorable, d'autant plus que le prince d'Orange s'opiniâtrant à demeurer sous de grosses places et derrière des canaux et des rivières, la guerre auroit pu devenir ici fort lente, et peut-être moins utile que ce qu'on peut faire au-delà du Rhin.
Page 141 - ... brèche à passer deux hommes, et il n'y avoit pas une palissade du chemin couvert qui fût rompue. M. de Vauban a admiré lui-même la beauté de cet ouvrage. L'ingénieur qui l'a tracé, et qui a conduit tout ce qu'on ya fait, est un 1 loi hm lois nommé Cohorn.
Page 73 - Il est, à l'heure que je vous parle, au marché, où il m'a dit qu'il avoit rencontré ce matin des écrevisses de fort bonne mine. Le voyage est prolongé de trois jours, et on demeurera ici jusqu'à lundi prochain. Le prétexte est la rougeole de M. le comte de Toulouse ; mais le vrai est apparemment que le roi a pris goût à sa conquête, et qu'il n'est pas.
Page 5 - ... celui de jouir paisiblement de toute ma paresse. Cependant, monseigneur, puisque vous daignez vous intéresser si obligeamment pour moi , j'aurai l'honneur de vous porter mon Art poétique aussitôt qu'il sera achevé , non point pour obtenir un privilège dont je ne me soucie point , mais pour soumettre mon ouvrage aux lumières d'un aussi grand personnage que vous êtes.

Bibliographic information