Kamerun, l'indépendance piégée: de la lutte de libération à la lutte contre le néocolonialisme

Front Cover
Harmattan, 2011 - Cameroon - 269 pages
0 Reviews
Au lendemain de la guerre d'Indochine, la France coloniale en a mené deux autres, l'Algérie bien sûr, mais aussi celle qu'il faudra bien reconnaître un jour sous le nom de guerre du Cameroun, à la fois dernière guerre coloniale et première intervention néo-coloniale après "l'indépendance" toute théorique de 1960. Une répression amorcée en 1955 avec l'interdiction de l'Union des Populations du Cameroun (UPC) et achevée en 1970 avec l'éradication des derniers maquis. De l'assassinat de Um Nyobé par l'armée française (septembre 1958) à celui d'Ouandié par le régime Ahidjo (janvier 1971). Entre-temps, les dizaines de milliers de morts faits par ce que Michel Debré appelait froidement la "reconquête"... Après une longue période de clandestinité, l'UPC réapparaît sur l'avant- scène début des années 90 et poursuit son combat pour la revendication, toujours actuelle, d'indépendance nationale et de construction d'une Afrique délivrée des dominations étrangères.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Bibliographic information