Journal de Trévoux, Volume 4 (Google eBook)

Front Cover
S.A.S, 1733
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 1822 - D'un pinceau délicat , l'artifice agréable , Du plus affreux objet fait un objet aimable. Ainfi , pour nous charmer , la Tragédie en pleurs^ D'Oedipe tout fanglant fit parler les douleurs ; D'Orefte parricide exprima les allarmes ; Et pour nous divertir , nous arracha des larmes.
Page 127 - Ce éloignée des affaires , & rendant peu à peu le Peuple fi pauvre , qu'il n'eût pas la force de tenter aucun changement. Outre cela...
Page 1761 - ... du même Art , je le vérifie : Et enfin après me l'être démontré à moi-même , je me mets en état de le démontrer aux autres. 29".
Page 195 - Ouvrage , franc de port , à M. Louis, Secrétaire perpétuel de l'Académie Royale de Chirurgie , à Paris , ou les lui feront remettre entre les mains.
Page 115 - Je vous apprends, lui dit-il, que j'ai un fils. Je rends grâces aux dieux , non pas tant de me l'avoir donné que de me l'avoir donné du temps iïAristote.
Page 1762 - Longin trouve (i fublime , ne l'eft que par le vrai nouveau, profond, merveilleux. Qu'on parle d'un Ouvrage des hommes , il faut bien des paroles , des di{cours , des defcriptions pour en faire Connoître la façon.
Page 31 - ... une des sciences la plus incertaine. Toute nourriture cuite est moins saine, et plus elle cuit, et moins elle nourrit. ,,Je ne crois à aucun on-dit sans examen. Je crois que la loi naturelle est la loi du plus fort ou du plus adroit. Tout homme qui veut vivre en société doit agir selon cette loi de ne faire à autrui que ce que nous voudrions qu'on nous fit. ,,J'ai de plus à vous communiquer des idées, sur la peinture, singulières. Les principes les plus essentiels sont des axiomes. J'ai...
Page 1761 - Par exemple, fans parler d'autre chofe , tout ce que je viens de dire , je crois le devoir à la maxime de Defpreattx , que rien nefl beau que le Vrai &c.
Page 123 - ... que par des bienfaits. Alors tous les intérêts font réunis dans celui du Prince. C'eft fon bien propre, c'eft fon bonheur qu'on aime en lui ; & on lui eft...
Page 167 - Maîtres : diafferentde leur école, parce qu'au lieu d'étudier , il ne s'occupoit qu'à faire des ligues contre fes compagnons & à les foulever contre l'obéiffance & la difcipline :

Bibliographic information