Annales des sciences naturelles: Zoologie et biologie animale (Google eBook)

Front Cover
Masson et cie, 1872 - Biology
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 24 - Quoi qu'il en soit, l'observation des faits, dans leur état actuel, permet de résoudre dès a présent la question autrement importante de l'existence ou de la non-existence du type spécifique nouveau qui a reçu le nom de Léporide, comme résultant du croisement des espèces du Lièvre et du Lapin, et leur étant intermédiaire. Notre étude démontre que ce type n'existe point, et que les sujets nés de ce croisement sont purement et simplement des métis qui, à la façon de tous les autres,...
Page 8 - Léporides longue soie se reproduisent semblables à eux-mêmes. Pour être vrai jusqu'au bout, — je ne cherche en tout ceci que la vérité, — je dois ajouter que les produits de cette première génération, la seule que j'aie encore obtenue du mariage des longue soie entre eux, me semblent offrir, dans la région de la tête, des caractères Lièvre plus prononcés. En son ensemble, la tête est plus fortement busquée, l'œil n'est plus noir comme chez le Lapin, il n'est pas jaune comme chez...
Page 24 - Lièvre, suffirait toute seule pour leur faire dénier la qualité d'espèce, la condition indispensable de celle-ci étant l'identité des caractères fondamentaux du type. Mais si ces expériences ne permettent point d'admettre la réalité du Léporide, en tant qu'espèce zoologique nouvelle, et si elles ne portent aucune atteinte à la notion de l'espèce telle qu'elle est comprise par le plus grand nombre des naturalistes français, elles auront eu le grand mérite de...
Page 89 - ... minutes. Après ce laps de temps, on voit les objets se colorer légèrement en brun : les cellules de l'endoderme et les organes formés aux dépens du feuillet endodermique se colorent seuls, et les autres tissus conservent leur transparence primitive. Grâce à cette coloration des cellules endodermiques, les canaux gastro-vasculaires se dessinent admirablement, et les cirrhes deviennent plus distincts que chez la petite Méduse vivante. En même temps tous les tissus se durcissent, et...
Page 80 - C'est avec la bouche que ces animaux saisissent d'ordinaire leur nourriture, à moins qu'ils n'emploient à cet effet leurs deux mains réunies, ainsi que les écureuils ont l'habitude de le faire. Les doigts, au lieu d'être amincis vers le bout comme ceux des singes, s'élargissent en forme de pelotes dans leur portion terminale, et l'ongle qui les garnit en dessus ne recouvre qu'une petite portion de cette...
Page 61 - Il suit de là que dans sa période d'abaissement, l'aile, par son incidence oblique, décompose la résistance de l'air, et, tout en soulevant le corps de l'Oiseau, le propulse en avant. On voit aussi que l'inclinaison de l'aile change graduellement aux différentes phases de son abaissement et de sa descente. Dans cette dernière phase surtout se montre l'influence de la résistance de l'air sur l'orientation de l'aile : c'est en effet au moment où la vitesse d'abaissement atteint son maximum,...
Page 45 - Avec l'élévation du son, elle se redresse^ les replis ary-épiglottiques s'allongent; le diamètre antéro-postérieur du vestibule ylotlique s'est considérablement accru, tandis que la hauteur des parois latérales et le diamètre transverse ont diminué presque de moitié. Les explications précédentes permettent de définir le registre dit de poitrine comme une série de sons donnés par la glotte, lorsquelle est ouverte dans toute sa longueur. Cette définition anatomique est remplacée chez...
Page 3 - JOILLBT 1858. 29 déjà vaste et épineuse par elle-même, se trouve en connexion intime avec plusieurs autres questions bien autrement vastes, bien autrement épineuses. On ne peut étudier le croisement des espèces sans aller à la recherche des types primitifs, sans remonter à l'origine des êtres, et sur ce terrain glissant la science est exposée à se heurter contre les systèmes théologiques. Dans de pareilles conditions la découverte de la vérité est entourée de difficultés exceptionnelles....
Page 23 - ... ordinaires que nous savons maintenant être des lapins. D'après tout ce que nous connaissons des conditions de l'hérédité dans la reproduction entre métis, la lutte entre l'atavisme du lièvre et celui du lapin, plus puissant, est ici évidente. Le résultat de cette lutte demeure incertain. Est-ce l'un ou l'autre atavisme qui triomphera finalement? L'expérience seule en peut décider. Le sujet étudié par nous était issu d'une quatrième génération entre individus ayant présenté...
Page 69 - Lorsque les Basques eurent détruit les Baleines qui arrivaient en hiver dans leurs parages, ils cinglèrent vers l'ouest, et atteignirent, en 1372, le banc de Terre-Neuve, où ils aperçurent des Baleines en abondance.

Bibliographic information