Sang de Coca-Cola

Front Cover
Fayard, Jan 23, 2008 - Fiction - 550 pages
0 Reviews

Le 1er avril est un jour comme les autres. Mais, cette année, le Brésil semble se payer un mauvais trip...
Le Caméléon Jaune est rédacteur de pub. Alors qu'il achève une campagne louant la Révolution du Bonheur, on lui supprime douze jours de salaire. Pour une fois, il va avoir le courage d'affronter l'autorité...
L'Homme à la Chaussure Jaune est résponsable des flashes d'infos et du direct sur la Chaîne du Bonheur. On lui a donné carte blanche et cet ancien chef du mouvement révolutionnaire rêve de déclencher une guerre des mondes...
Tyrone Power est tueur. Aujourd'hui, il doit assassiner quelqu'un aux yeux verts. Alors il attend les ordres...

Une intrigue déjantée menée avec une rigueur parfaitement mécanique.
Paru en 1980 alors que le Brésil subissait encore la dictature militaire, Sang de Coca-Cola mélange subtilement fiction et réalité dans une vision carnavalesque du pays. Ce livre culte réussit le tour de force de conter vingt ans de dictature militaire et plus de cinquante années d’histoire brésilienne.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2008)

Roberto Drummond a vécu toute sa vie à Belo Horizonte, dans la région du Minas Gerais, au Brésil. Décédé le 21 juin 2002 à l'âge de 68 ans, il fut chroniqueur au journal L'Estado de Minas et l'auteur d'une douzaine de romans dont trois (La Mort de D.J. à Paris, Hilda Ouragan, Inès est morte), plus un recueil de nouvelles (Quand je suis mort à Cuba (version érotique)), sont parus en français.
De 1971, date de ses premiers écrits, à 1985, il s'est engagé contre la répression militaire au Brésil. Il fut salué par la critique comme un écrivain "pop", puisant ses sources dans le génie populaire. Ses textes sont des colages envoûtants, juxtaposant emblèmes capitalistes, tiers monde, répression et mystères de la vie.
Star incontestée au Brésil, dont il est un des écrivains les plus lus, son roman Hilda Ouragan a été adapté en feuilleton télévisé et désigné en 1998 par le journal O Globo a comme une des cent meilleures oeuvres écrites en portugais au XXe siècle. Fayard Noir a publié Sang de Coca Cola, en 2007.

Bibliographic information