Des espérances et des besoins de l'Italie (Google eBook)

Front Cover
Treuttel et Würtz, 1832 - Italy - 24 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 325 - HISTOIRE DE LA RENAISSANCE DE LA LIBERTÉ EN ITALIE, de ses Progrès, de sa Décadence et de sa Chute.
Page 294 - Cinq millions et demi d'habitans dans le royaume d'Italie furent mis en possession d'une constitution qui leur assurait tous ces avantages, avec une participation à la législation et au vote des impôts. Ils avaient recouvré le nom glorieux d'Italiens ; ils avaient une armée nationale dont la bravoure l'illustrait chaque jour davantage.
Page 257 - L'Italie est unanime pour abhorrer ce joug infâme ; l'Italie a fait, pour le briser, tout ce qu'on pouvait attendre d'elle. Dans la lutte entre un gouvernement établi et une nation, le premier a tous les avantages ; il a pour lui la rapidité des communications, la certitude des informations, les soldats, les arsenaux, les places fortes et les finances. Le peuple n'a que ses bras désarmés, et ses masses qui ne sont point accoutumées à agir ensemble. Cependant, toutes les fois que, durant ces...
Page 101 - Une maladie l'arrêta, en 12«7, comme il allait partir, et le pape le frappa d'excommunication pour le punir de ce retard ; il le poursuivit de ses anathèmes lorsque Frédéric se rendit, l'année suivante, à la TerreSainte , et il témoigna ensuite son indignation de ce qu'en 1229 ce prince avait recouvré, par un traité, Jérusalem des mains du Soudan d'Égypte, au lieu d'exterminer, par le glaive, les infidèles > et de prolonger plusieurs années son séjour en Orient. Pendant ce temps, le...
Page 251 - Vérone ; Wurmser se jeta dans Bassano , et traversa Vicence et Padoue; Alvinzi et l'archiduc Charles occupèrent le Frioul , Palma-Nova , et jusqu'aux limites les plus orientales de la république.
Page 258 - L'Italie est écrasée , mais elle est encore palpitante d'amour pour la liberté , la vertu et la gloire ; elle est enchaînée et ensanglantée , mais elle connaît encore ses forces et ses destinées futures ; elle est insultée par ceux à qui elle a ouvert la carrière de tous les progrès , mais elle sent qu'elle est faite pour les devancer de nouveau, et l'Europe n'aura de repos que quand • la nation, qui a allumé au moyen âge le flambeau de la civilisation avec celui de la liberté ,...
Page 255 - C'est la participation du grand nombre au gouverne*ment, et non la dénomination de république plutôt que de monarchie, qui constitue cette liberté; c'est surtout le règne des lois, la publicité dans l'administration comme dans les tribunaux , l'égalité des droits, la suppression des entraves à la pensée, à l'instruction, à la religion. Cinq millions et demi d'habitans dans le royaume d'Italie furent mis en possession d'une constitution qui leur assurait tous ces avantages, avec une participation...
Page 257 - ANaples, en Sicile , en Piémont , dans l'État de l'Eglise , à Modène, à Parme, les masses désarmées ont enlevé leurs armes aux soldats , les élus du peuple ont pris au palais la place des despotes. Les Italiens , partout vainqueurs de leurs propres tyrans , ont , il est vrai , partout été refoulés sous le joug , avec un redoublement de cruauté , par la ligue des tyrans étrangers. Attaqués...
Page 194 - Les Florentins^ accoutumés à laisser le soin de leur défense aux mercenaires qu'ils trouvaient .toujours prêts à trafiquer de leur valeur, faisaient peu d'estime du courage militaire qu'ils voyaient si commun parmi des hommes qu'ils méprisaient. D'un autre côté , personne ne poussait plus loin qu'eux le courage civil et la constance dans les revers. Bientôt leur armée fut...
Page 12 - SOTÏ armée , que personne ne conduisait avec plus d'ensemble et d'aplomb; en même temps,Braccio se signalait par une valeur impétueuse , par une stratégie prompte, décisive et quelquefois hasardeuse ; Sforza, au contraire, se faisait remarquer par la prudence, la constance et le sang-froid. Bientôt tous les soldats aventuriers de l'Italie se partagèrent entre ces deux capitaines qui, à peu près du même âge et ayant fait leurs premières armes ensemble , se trouvaient opposés par une...

Bibliographic information