Mémoires pour servir à l'histoire de la ville de Dieppe, Volume 1 (Google eBook)

Front Cover
A. Renaux, 1878 - Dieppe (France) - 460 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 315 - ... pour les employer à l'exécution de l'entreprise de ladite Pescherie, suivant vostre première délibération. En quoy faisant, outre l'infini gain et profit que vous en pouvez attendre, vous Nous...
Page 69 - Nous, de notre grâce spéciale, pleine puissance et autorité royale, de l'avis de la reine régente, notre très honorée dame et mère, avons confirmé et approuvé l'acquisition que lesdits religieux ont faite en ladite seigneurie de Bojust.
Page 373 - Philadelphie, avec une traduction latine des notes, 1686 , in-4°; 2» les Cérémonies et coutumes des Juifs, traduites de l'italien de Léon de Modène , avec un supplément touchant les sectes des caraïtes et des...
Page 306 - ... Guinée, il rapporte littéralement les paroles de l'anonyme, puis il ajoute : « Ils (les Normands) donnèrent le > nom de Petit-Dieppe à une place qui l'a conservé jus» qu'à présent, comme on le voit par les cartes géogra» phiques. Ils laissèrent plusieurs marques de leur éta» blissement sur les bords de cette côte qu'ils n'ont » abandonnée qu'en 1410. Les naturels du pays en » conservent le souvenir, et ont longtemps regretté la > douceur de leur société. Ils en raportèrent...
Page 393 - Dieppe sur la rencontre des armées d'Espagne et d'Angleterre, et de la victoire obtenue par les Espagnols. Ensemble le nombre des vaisseaux prins par les dictz Espagnols et ceux mis en fonds avec les noms des capitaines. Prinse sur la copie imprimée à Paris ; Tolose, par Jaq. Colomiez, 1588, pet. in-8 de 4 ff.
Page 43 - Son fâbleau, qui étoit encor en 1760 dans une salle du château de Varangeville, le représentoit à genoux devant l'image d'un crucifix. Il y paroissoit de moyenne taille, d'une complexion délicate, la barbe et les cheveux blonds, les joues vermeilles, le nez aquilin, le front haut et la teste grosse. Il avoit pris pour emblème une sphère, au milieu de laquelle étoit un crucifix et autour cette devise : SPES MEA DEUS A JUVENTUTE MEA, c'est-à-dire : Dieu est mon espérance des ma jeunesse.
Page 309 - Occidental!, chiamata'la nuoua Francia da gradi 40 fino a gradi 47 sotto il polo artico, et sopra la terra del Brasil, Guinea, Isola di san Lorenzo, et quella di Summatra (ff.
Page 393 - Copie d'une lettre envoyée de Dieppe sur la rencontre des armées d'Espagne et d'Angleterre, et de la victoire obtenue par les Espagnols. Ensemble le nombre des vaisseaux prins par les dictz Espagnols et ceux mis en fonds avec les noms des capitaines.
Page 41 - Ils le pillèrent et le renvoyèrent ; mais Angot, pour se venger de cette insulte, envoya une flotte, qui débarqua huit cents hommes sur les côtes du Portugal, qui désolèrent le pays et se retirèrent. Le Roy de Portugal envoya un ambassadeur au Roy pour luy demander la cause de ces hostilitez et le Roy renvoya l'ambassadeur à Angot pour s'accomoder avec luy.
Page 387 - Nouvelle invention de lever l'eau plus haut que sa source avec quelques machines mouvantes par le moyen de l'eau, et un discours de la conduite d'icelle.