Collection des memoires relatifs a l'histoire de France (Google eBook)

Front Cover
Foucault., 1820 - France
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 112 - TROTES. eglises, en grans pensions, en ambassades, et gens de bas estat et condition : ausquels pour les exaulcer ne se pouvoit tenir de leur donner argent, biens et possessions, en telle façon qu'il avoit donné et aliené la pluspart du domaine de son royaulme. Et nonobstant qu'il eut durant sondit regne...
Page 115 - ... sous les règnes de Charles VIII, de Louis XII et de François Ier...
Page 494 - Dieu que je n'ay faict a le temps passé : le vouloyr de Dieu qui ne peult « faillir soit acomply. Je vous prie que je aye le « prestre pour me confesser. » Ledict seigneur se confessa fort devotement , et receut le sainct sacrement.
Page 70 - Et si avoit eu liberalement du Roy icelluy Maximien lesdites villes, cuidant que de son costé feust entretenu ce que promis luy avoit , dont il ne fist rien , et n'y eut aucune conclusion sur ce prinse. Durant ledit mois de juing...
Page 261 - ... de France, laquelle chose il feist. Incontinent que ledit prince eust ledit chasteau entre ses mains, s'en alla devant le chasteau de Berlette, qui pareillement est sus la mer, lequel tenoit ung gentilhomme de monseigneur de...
Page 268 - Lèches, eulx et leurs bagues sauves et leurs gens, réservez chevaux et arnois, pour ce que ladite ville estoit foible, et mau garnie de vivres; et ledit prince le leur accorda voulentiers; car il ne demandoit que gaigner pays, et leur promist de les faire mener à Marseilles ou en Aiguesmortes, à sauveté de leur personne. Audit port de Brindes trouvasmes quatre naux et trois gallions, qui estoient aux Biscayns qui ordinairement avoient demouré là pour la (2) Jean de Grassai.
Page 258 - Huvart , qui fut très-grand doramaige , car ils estoyent vaillans et hardis de leurs personnes : et aussi y fut tué Petit Jehan, le tambourin du Roy, homme d'armes qui homme de bien estoit.
Page 94 - ... et taverne que quatre deniers tournois, fut vendu douze deniers tournois la pinte. Et par aucuns marchans bourgois de Paris, et d'ailleurs qui avoient gardé du vin creu autour de Paris, comme de...
Page 77 - En ladicte année le mardy second jour de mars , le corps d'ung nommé Laurens Garnier de la ville de Provins, qui avoit par arrest de la cour de parlement esté pendu et estranglé au gibet de Paris un an et demy par avant ledit jour, pour occasion de ce qu'il avoit tué et meurdry ung collecteur ou receveur de la taille dudit lieu de Provins, et duquel cas il avoit obtenu...
Page 487 - Tremoille en tous ses estatz et offices^ l'année prochaine apres, il entreprinst le recouvrement de sa duché de Milan, occupée par Maximilian, filz de Ludovic Sforce, par le support des Souysses; et pour ce faire droissa...

Bibliographic information