Vies des dames galantes (Google eBook)

Front Cover
Garnier frères, 1872 - 360 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 348 - Suisses, et le mieux que vous pourrez : et quand vous » serez sur le mot, tout est perdu, sonnez-le par quatre ou cinq » fois, le plus piteusement que vous pourrez...
Page 115 - Françoises, on les a veues le temps passé fort grossières, et qui se contentoient de le faire à la grosse mode ; mais, depuis cinquante ans en ça, elles ont emprunté et appris des autres nations tant de gentillesses, de mignardises, d'attraits et de vertus, d'habits, de belles grâces...
Page 347 - Julien, luy dit-elle, prenez vostre violon et sonnez-moi tousjours, jusques à ce que vous me voyez morte (car je m'y en vois), la défaitte des Suisses, et le mieux que vous pourrez : et quand vous serez sur le mot, tout est perdu, sonnez-le par quatre ou cinq fois, le plus piteusement que vous pourrez.
Page 69 - ... vengeance, et pria un chacun de tous ces grands personnages d'en faire un quatrain impromptu ; ce qu'ils firent. Je les voudrois avoir pour les insérer icy, sur lesquels M. de Dol, qui disoit et escrivoit d'or, emporta le prix.
Page 227 - Ihypocrite alla dîner avec son amant , d'un quartier d'agneau et d'un jambon. La senteur en vint jusqu'à la rue. On monta en haut. Elle fut prise , et condamnée à se promener par la ville avec son quartier à la broche, sur l'épaule, et le jambon pendu au col.
Page 359 - Je croy que la peine n'estoit pas si grande comme à dresser quelque poulain sauvage. Aussi pour lors disoiton qu'il n'y avoit...
Page 287 - ... toujours eu : et surtout elle avoit une très-grande blancheur, et sans se farder aucunement ; mais on dit bien que tous les matins elle usoit de quelques bouillons composés d'or potable et autres drogues que je ne...
Page 312 - ... servir? Je m'en rapporte à nos palladins de France, nos Rollands, nos Renauds, nos Ogiers, nos Olliviers, nos Yvons, nos Richards, et une infinité d'autres.
Page 309 - Roy, qu'il se mit à plorer; et dé-là en avant, pre^ nant courage, et quittant sa chasse et ses jardins, prit le frein aux dents; si bien que par son bonheur et vaillance, chassa les Anglois de son royaume.
Page 146 - Paris, laquelle , faisant le guet aux passans , et ceux qui luy revenoyent et agreoient le plus, de quelques sortes de gens que ce fussent, les faisoit appeler et venir à soy ; et, après en avoir tiré ce qu'elle en vouloit, les faisoit précipiter du haut de la tour, qui paroist encores, en bas en l'eau, et les faisoit noyer.

Bibliographic information