Abrégé chronologique de l'histoire de France, Volume 10 (Google eBook)

Front Cover
C. Osmont, 1717 - France
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 192 - ... certificat de ce qu'ils avaient touché pour leurs plaidoyers. Les avocats crurent que cet arrêt avilissait la noblesse de leur profession, parce que leur travail ne reçoit point d'estimation; ils refusèrent de l'exécuter. Le parlement rendit un second arrêt, qui enjoignit aux avocats qui ne voudraient pas plaider d'en faire leur déclaration au greffe, après laquelle il leur était défendu d'exercer leurs fonctions, à peine de faux. Le lendemain que cet arrêt eut été rendu, tous les...
Page 345 - ... pas de plus de trois ou quatre pieds. Mais ce pauvre homme , au lieu de toucher sa récompense, fut en danger de recevoir punition; car...
Page 395 - Ravaillac monta fur une des roues de derrière, & avançant le corps dans le carofle, il donna deux coups de couteau dans la poitrine du roi : le premier glifla entre les deux premières côtes, & n'entra point dans le corps ; mais le fécond lui coupa l'artère veineufe au-deflus de l'oreille gauche du cœur.
Page 393 - Quelques prédicateurs . trom— pettesdu fanatisme , enseignoient alors qu'il étoit permis de tuer ceux qui mettent la religion Catholique en danger ou qui font la guerre au pape : Ravaillac né avec un caractère sombre et une humeur atrabilaire , saisit avidement ces principes abominables.
Page 396 - ... entre les mains de Montigni , & qu'on le garda deux jours dans l'hôtel de Retz avec fi peu de foin , que toute forte de gens lui parlaient, ïntr'autres un Religieux ( le P.
Page 253 - Compagnie y étoient contraires , on parla outre fans lui en parler davantage , non pourtant fans donner fujet à tout le monde d'en parler fort diveifement.
Page 87 - P fres du roi , fut de congédier tout ce que l'on put de troupes qui étoient fur pied. Le Marquis de Rhosny étoit très propre pour exercer la charge de Sur - intendant des finances...
Page 328 - ... que le Sénat y avoit donné fi bon ordre , que ce grand coup de foudre ne mit le feu nulle part; que le fervice divin fe fit toujours dans l'Eglife , à portes ouvertes , & .que...
Page 252 - Cottoii fut le premier des leurs qui occupa cette place : tous les gens de bien en eurent beaucoup de joye , s'imaginant qu'il n'auroit point de connivence pour les amours du roy, et qu'il employeroit avec la douceur et l'adresse, toute la force de son ministère, qui certes y estoit très-nécessaire , pour le guérir d'une infirmité qui luy estoit passée en habitude. Il ne...
Page 403 - des apologies , elle pourrait le jus» tifier de la plus grande partie de » ces reproches , non pas toutefois de » la manie qu'il avait pour le jeu M) Monilne , Comment. , lib. ill, puf. m. 5o

Bibliographic information