Mémoires de la Société bourguignonne de géographie et d'histoire, Volume 13 (Google eBook)

Front Cover
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page xvi - Le conférencier est fort applaudi et M. le Président le remercie au nom de la Société. La séance est levée à midi. LISTE DES MEMBRES de la Société centrale forestière de Belgique Nouveaux membres (15) MM. le baron de Gruben, sénateur, 3, rue Baeckelmans, Anvers.
Page xiii - Dumoulin se fait excuser de ne pouvoir assister à la séance. Le procès-verbal de la précédente réunion est lu et adopté.
Page 131 - Revue, qui n'ignorent pas avec quel intérêt passionné les .savants européens et américains recherchent tout ce qui se rapporte à l'histoire des grandes découvertes du xvi* siècle, nous sauront gré sans doute de ne pas avoir reculé devant les difficultés de cette traduction.
Page 405 - Février-Despointes prit officiellement possession, au nom de la France, de la Nouvelle-Calédonie et de ses dépendances, le...
Page 185 - C'était un farouche Goliath : il est devenu un Elisée. C'était un Antée : on dirait qu'il a été transformé en Hercule, dompteur de monstres. De téméraire il est devenu obéissant, et tout à fait digne des honneurs et de la bienveillance royale. Tels sont les événements que nous ont fait connaître sa lettre, celles des colons du Darien, et les rapports verbaux de ceux qui en sont revenus. Peut-être désirerez- vous connaître, très Saint Père, mon sentiment exact sur tous ces événements...
Page 139 - Qu'ils retournent sur leurs pas, répondit-il d'un air farouche aux interprètes, s'ils ne veulent être tués jusqu'au dernier. » Aussitôt il s'avance à découvert. Il portait des vêtements, ainsi que ses lieutenants, tandis que le reste de ses hommes étaient nus. Il s'élance contre les Espagnols qui ne veulent pas battre en retraite. L'action ne fut pas longue. Les décharges de nos mousquets leur firent croire que nous avions à notre disposition la foudre et le tonnerre. Ils ne résistèrent...
Page 137 - STADEN, ouv. cité, p. 196. . (2) Voir page 45. (3) HANS STADEN. Ouv. cit., p. 110. Cf THEVET. Singularités de la France Antarctique, § 47. railles, car ils estiment plus un clou qu'un écu ». Ces articles sont encore mentionnés dans les contrats passés entre armateurs et capitaines, que le temps a respectés (1). Aussi bien ces habitudes commerciales se sont maintenues presque jusqu'à nos jours. Les tribus sauvages ont toujours eu une prédilection marquée pour les mille brimborions dont...
Page 258 - Dans cet enseignement ils se préoccupent surtout de deux ordres d'études : le premier est d'un intérêt général : il s'agit de l'origine et de la série des événements. Le second est d'un intérêt particulier : il s'agit des grandes actions accomplies en temps de paix ou en temps de guerre par les pères, les grands-pères, les aïeux et tous les ancêtres. A chacune de ces actions se rapportent des poésies rédigées en leur langue (1).
Page 258 - Père, vous me permettrez une digression. Votre Béatitude n'aura pas été sans se demander avec étonnement comment des hommes peu civilisés, et qui n'ont aucune connaissance des lettres, ont gardé depuis si longtemps le souvenir de ces origines : c'est que chez eux, de toute éternité, et surtout dans les maisons des caciques, les bovites, c'est-à-dire les sages, élèvent les fils de ces caciques en exerçant leur mémoire sur les événements passés (1).
Page 320 - Ponce n'osa pas attaquer les Caribes. Ils redoutaient les flèches empoisonnées dont ces barbares mangeurs d'hommes savent se servir pour frapper d'un coup sûr tous les buts qu'ils visent. Cet excellent Ponce qui s'était vanté, alors qu'il était à l'abri sous un toit protecteur, d'exterminer les Caribes, fut donc obligé d'abandonner ses laveuses et de tourner le dos aux insulaires. Où il est allé depuis, et quelles sont ses découvertes, je ne l'ai pas encore appris. En sorte que Solis perdit...

Bibliographic information