Annales des sciences naturelles: Zoologie et biologie animale (Google eBook)

Front Cover
Masson, 1864 - Zoology
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 241 - Si la pellicule formée à la surface de l'eau y est réellement la gangue génératrice des infusoires ciliés, ces infusoires ne doivent apparaître dans le liquide qu'après la formation de cette pellicule; or j'en rencontre et en abondance, au début même de l'expérience, c'est-à-dire trois jours avant la formation du prétendu stroma proligère. » Ils ont donc une autre origine. D'où viennent-ils? Du foin. Nous verrons tout à l'heure comment ils en dérivent et dans quelles conditions...
Page 251 - Evans, des hacnes beaucoup plus récentes, appelées vulgairement celtiques. Chez les premières c'est toujours l'extrémité la plus petite qui est destinée à trancher ou à percer, tandis que chez les secondes c'est l'extrémité la plus grosse. Entre...
Page 246 - L'invasion rapide d'une infusion pardesinfusoires ciliés, est une conséquence de leur mode de multiplication immédiate pa,r division. 5° Les uns, tels que les glaucomes, les chilodons, les paramécies, se segmentent sans s'enkyster; d'autres, comme les kolpodes, s'enkystent pour se diviser. 6° Après s'être multipliés par division, dans l'intérieur de leur kyste, les kolpodes s'enkystent une dernière fois, et demeurent dans cet étal jusqu'à la complète dessiccation de l'infusion, pour...
Page 373 - Nous n'hésitons pas à exprimer ici notre pensée, c'est que nous doutons fort que 1 éléphant , lors de l'époque du remplissage de nos cavernes, habitât nos contrées. Au contraire, nous croyons plutôt que ces restes ont été amenés de loin, ou bien que ces débris ont été déplacés d'un terrain plus ancien et ont été entraînés dans ces cavernes.
Page 242 - L'illusion est facile, car l'animal enkysté a toutes les apparences d'une sphère organique passant à l'état de cellule. Bientôt ces Kolpodes enkystés et immobiles se segmentent en deux, en quatre et quelquefois même en douze Kolpodes plus petits qui, une fois séparés et distincts, entrent en gyration, chacun pour leur compte, sous leur commune enveloppe.
Page 373 - J'ai abandonné les hypothèses établies jusqu'à présent, et j'ai fini par conclure que ces restes humains ont été enfouis dans ces cavernes à la même époque, et par conséquent par les mêmes causes qui y ont witraîiic une masse d'ossemens de différentes espèces éteintes.
Page 362 - Nous aurions ainsi, pour la période de l'humanité primitive, l'âge du grand Ours des cavernes, l'âge de l'Éléphant et du Rhinocéros, l'âge du Renne, et l'âge de l ' Aurochs, à peu près comme les archéologues ont récemment adopté les divisions de l'âge de la pierre, de l'âge du bronze et de l'âge du fer. , «AU» des l-^pff*»'**" 11 ^ \es deux races dï Vi v -ri r v être en rapport direct avec quelques-unes d'entre elles.
Page 242 - Bientôt ces kolpodes enkystés et immobiles se segmentent en deux, en quatre, et quelquefois même en douze kolpodes plus petits qui, une fois séparés et distincts, entrent en giration, chacun pour leur compte, sous leur commune enveloppe. Les mouvements auxquels ils se livrent finissent par user le kyste en un point quelconque, et dès qu'une fissure y est pratiquée, on les voit sortir de leur prison et se mêler à la population dont ils accroissent le nombre. Je désigne ces kystes sous le...
Page 245 - ... il n'est besoin d'aucune hypothèse pour comprendre le redoutable antagonisme qui existe entre le monde invisible et le monde apparent. En résumé : 1° Les Infusoires ciliés apparaissent dans l'eau d'une infusion bien longtemps avant la formation de la pellicule, à laquelle on a cru devoir donner le nom de stroma ou de membrane proligère, en lui attribuant une fonction qu'elle n'a pas. 2° Ils y sont introduits, soit à l'état d'œufs, soit à l'état de kystes, avec le foin, la mousse,...
Page 241 - ... surface. On le voit, sous le microscope, introduire par une bouche placée dans son échancrure, les monades, les bactéries, les vibrions dans son estomac, et expulser par une ouverture anale, placée à la grosse extrémité de son corps, le résidu de sa digestion. Près de cette ouverture anale se trouve une vésicule contractile, prise pour le cœur par certains rnicrographes, mais qui me paraît l'organe propulseur d'un appareil aquifère.

Bibliographic information