Les martyrs de Souli, ou, L'Épire moderne: tragédie en cinq actes (Google eBook)

Front Cover
Urbain Canel, éditeur, 1825 - Suliotes - 153 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 93 - Mais du reptile, moi, briser la tête impure. ou encore : 0 toi jadis mon chef, ô toi qu'en nos revers, Européens punir de repousser leurs fers, Toussaint! martyr sacré de la race africaine! Toi qui des noirs, un jour, avoir rompu la chaîne, Si comme Jévellas, tes pensers aguerris Savoir mieux étouffer ta pitié pour tes fils, Toi vivre et ne pas voir ta force prisonnière, Par la faim consumante achever sa carrière. Confiance en pervers nous ôter ce héros...
Page 2 - Oui, pervers se glisser tel que lâche serpent, Monter au nid de l'aigle et l'atteindre en rampant, Mais du reptile, moi, briser la tête impure.
Page iii - Rofrou et Corneille eussent été soumis à des censeurs tels que les nôtres, leurs chefs-d'œuvre tronqués n'auraient pas agrandi la gloire de la France ; Molière ne nous aurait transmis que peu de ses moindres pièces ; mais il eut pour censeur un monarque, et grâce à Louis...
Page lii - ... blessés; puisque votre vie n'est qu'un état de guerre contre les médians et les cupides, et que, sans palais, sans richesses , sans milices, sans citadelles comme eux , Dieu vous a consacrés à être toujours sur le champ de bataille pour le salut de vos semblables. » Quelle plus belle destinéefp quelle vocation plus sublime!
Page lii - le la liberté, vous naquîtes les sentinelles avancées, les soldats d'une cause éternelle; enorgueillissezvous donc de rester si souvent froissés, dépouillés, blessés; puisque votre vie n'est qu'un état de guerre contre les médians et les cupides, et que, sans palais, sans richesses, sans milices , sans citadelles comme eus , Dieu vous a consacrés à être toujours sur le champ de bataille pour le salut de vos semblables.
Page 92 - Africains , moins suspects aux yeux de musulmans, Pouvoir mieux que chrétiens fléchir leurs sentimens. Puis, jamais des périls n'avoir fui le passage , Et moins haïr trépas que haïr esclavage.
Page 2 - Ailleurs, te nommer maître; ici, te nommer frère : Ailleurs, esclave abject, ne pouvoir que haïr, Ici, comme toi, libre, aimer à t'obéir.
Page xl - Constantinople, n'offenserait pas un des Musulmans que les Croisés et même les hérétiques nommaient infidèles. Parmi les personnages, mobiles de la pitie' tragique, .on distingue Ali, visir de Janina, principe de la terreur.

Bibliographic information