Théâtre complet de Eugène Labiche, Volume 2 (Google eBook)

Front Cover
Calmann Lévy, 1888
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 45 - Que l'homme est petit quand on le contemple du haut de la mère de Glace!...
Page 117 - Enfin, mon ami, retenez bien ceci... et surtout gardez-moi le secret : les hommes ne s'attachent point à nous en raison des services que nous leur rendons, mais en raison de ceux qu'ils nous rendent!
Page 6 - HENRIETTE, à son père. — Sans reproches, voilà au moins deux ans que tu nous promets ce voyage. PERRICHON. — Ma fille, il fallait que j'eusse vendu mon fonds... Un commerçant ne se retire pas aussi facilement des affaires qu'une petite fille de son pensionnat...
Page 8 - Mais, auparavant, je vais les compter... parce que, quand on sait son compte... Un, deux, trois, quatre, cinq, six, ma femme, sept, ma fille, huit, et moi, neuf.
Page 56 - Vous me devez tout, tout! (Avec noblesse.) Je ne l'oublierai jamais! DANIEL. Ni moi! PERRICHON, à Armand, en s'essuyant les yeux. Ah! jeune homme!... vous ne savez pas le plaisir qu'on Eprouve à sauver son semblable.
Page 61 - SCÈNE II. JEAN, PERRICHON, MADAME PERRICHON, HENRIETTE. Ils portent des sacs de nuit et des cartons. PERRICHON. — Jean!... c'est nous! JEAN. — Ah! Monsieur!... Madame!... Mademoiselle!...
Page 39 - Il paraît que ce n'est pas la première fois qu'un pareil accident arrive à cet endroit-là . . . c'est un mauvais pas . . '. L'aubergiste vient de me raconter que, l'an ' dernier, un Russe ... un prince...
Page 56 - Daniel, mon ami, mon enfant! . . . votre main. (Il lui prend la main.) Je vous dois les plus douces émotions de ma vie ... Sans moi, vous ne seriez qu'une masse informe et repoussante, ensevelie sous les frimats . . . Vous me devez tout, tout ! (Avec noblesse.) Je ne l'oublierai jamais ! DANIEL.
Page 55 - Ciel ! Perrichon. Sur le bord du précipice, je lui tends mon bâton ferré : il s'y cramponne, je tire, il tire, nous tirons, et, après une lutte insensée, je l'arrache au néant, et je le ramène à la face du soleil, notre père à tous ! (Il s'essuie le front avec son mouchoir. ) Henriette. Oh. Papa ! Madame Perrichon. Mon ami ! Perrichon (embrassant sa femme et sa fille).
Page 5 - Restez là, je vais prendre les billets... (Donnant son chapeau à Henriette.) Tiens, garde-moi mon panama... (AU guichet.) Trois premières pour Lyon!... L'EMPLOYÉ, brusquement. Ce n'est pas ouvert! Dans un quart d'heure! PERRICHON, à l'employé. Ah! pardon! c'est la première fois que je voyage... ( nevenant à sa femme.) Nous sommes en avance. MADAME PERRICHON. La! quand je te disais que nous avions le temps...

Bibliographic information