L'école pour la vie: ne dites jamais-- je suis nul en maths! : essai de pédagogie, entrelacs de vécu et de pensé

Front Cover
L'AGE D'HOMME, 1997 - Mathematics - 252 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

AVERTISSEMENT
9
PRÉFACE
11
A PROPOS DES TROIS PAMPHLETS DE ROORDA DE DE ROUGEMENT ET DE GILLARD
14
LA DÉCLARATION DES DROITS DE LHOMME ETLÉDUCATION
15
UNE EXPÉRIENCE PÉDAGOGIQUE VÉCUE EN JUIN 1968
16
PHÉNOMÈNES DE TRANSFERT ET LES ACTES DINVENTION 160
17
CONVERSATION AVEC UNE ÉLÈVE NULLE EN MATHS DEVENUE EXCELLENTE
18
POURQUOI UN ENTRELACS DE PENSÉ ET DE VÉCU ET RIEN DE PLUS?
20
DÉTERMINANTS DU TRANSFERT
124
QUELQUES CONDITIONS REQUISES PAR LAPPRENTISSAGE HEUREUX
127
QUELQUES EXERCICES
131
COMMENT DOMINER LES MOYEN ET LONG TERMES?
133
QUE FAUTIL ENTENDRE PAR STRATÉGIE?
135
QUE FAUTIL ENTENDRE PAR PROSPECTIVE?
136
STRATÉGIE ET PROSPECTIVE À LÉCOLE
138
CINQUIÈME PARTIE MÉTHODOLOGIE DE LENSEIGNEMENT DES MATHÉMATIQUES À LUSAGE DES MAÎTRES VOIRE DES ÉLÈVES
141

ALLUSION À UNE SORTE DE JOURNAL DE BORD
21
PRÉSENTATION DES six PARTIES DU LIVRE
22
REMERCIEMENTS
24
PREMIÈRE PARTIE ÉPISTÉMOLOGIE GÉNÉTIQUE ETMATHÉMATIQUES
27
H WALLON ET LES ÂGES DE LENFANCE
29
LINITIATION DONNÉE PAR F GONSETH
31
J PIAGET ET LES STADES DE MATURATION SUCCESSIFS
32
LE DRAME DE LACCESSION AU STADE LOGICODÉDUCTIF
33
JE SUIS NUL EN MATHS
34
INHOMOGÉNÉITÉ DE NATURE PSYCHIQUE CHEZ LES ÉLÈVES DE 15 À 19 ANS
36
INHOMOGÉNÉITÉ DE MATURITÉ MENTALE CHEZ LES ÉLÈVES DE 12 À 15 ANS
39
COMMENT SURMONTER LE PROBLÈME DES STADES?
40
PEUTON HÂTER LE TEMPS DE PASSAGE AU LOGICODÉDUCTIF?
52
DEUXIÈME PARTIE PHILOSOPHIE ET ENSEIGNEMENT DES MATHÉMATIQUES
55
POURSUITE DE LA VÉRITÉ
57
ACQUISITION DUNE MAÎTRISE DE SOI
58
APPRENTISSAGE DES ACTES LIBRES ET RESPONSABLES
60
EXERCICE DE LA FRATERNITÉ HUMAINE
62
CRITIQUE PHILOSOPHIQUE PROPREMENT DITE
63
CRISE DES FONDEMENTS DES MATHÉMATIQUES ET MÉTHODE AXIOMATIQUE
65
PRINCIPE DE RÉVISIBILITÉ GRANDE LEÇON DE LA PHILOSOPHIE DES SCIENCES
67
PAR CONSÉQUENT APPRENDRE À APPRENDRE ET À DÉSAPPRENDRE
68
MAIS À QUOI SERT LAPPRENTISSAGE DES MATHÉMATIQUES
69
ASPECT LOGICOCULTUREL DES MATHÉMATIQUES
71
ASPECT ESTHÉTIQUE DES MATHÉMATIQUES
72
TROISIÈME PARTIE
77
ESQUISSE DU DÉVELOPPEMENT
84
LES QUATERNIONS ET LA MÉTHODE AXIOMATIQUE
91
QUATRIÈME PARTIE
101
LE RELAIS PROPOSÉ PAR G BACHELARD
109
MÉCANISMES DACQUISITION DES HABILETÉS
116
MODALITÉS DORDRE TEMPOREL DE LAPPRENTISSAGE
119
PERFORMANCES ET MAÎTRISE DE LA MÉMOIRE
121
LIBÉRATION DES ÉLÈVES QUI SE DISENT NULS EN MATHS
143
LINTENTIONNALITÉ COMME MOTEUR DACTIVITÉS
144
ALLIER SÉQUENCES THÉORIQUES ET SÉQUENCES PRATIQUES
145
DISTINGUER AVEC SOIN PROBLÈMES ET EXERCICES
146
OBÉIR AUX SUGGESTIONS DE LA PSYCHOLOGIE DE LA FORME
147
LENSEIGNANT À LESPRIT ALERTE SELON G BACHELARD
149
PHÉNOMÈNE DE DÉCLIC ET LES RYTHMES PERSONNELS DE COMPRÉHENSION
151
LE FACTEUR VITESSE NEST PAS LE PARAMÈTRE DE LINTELLIGENCE
152
DÉCLICS DINVENTION ET PROBLÈMES POSÉS À LENSEIGNANT
154
CHOIX DE PROGRAMMES BIEN STRUCTURÉS ET IMPACT DES DIGRESSIONS
155
ACQUISITIONS DES HABILETÉS ET RECOURS AUX ACTES DÉCISIFS
156
LE PRINCIPE DE VITESSE OPTIMALE ET LA DURÉE DES ÉPREUVES ÉCRITES
157
ET PRÉVIENT CHUTES DATTENTION
161
INTÉGRATION DES ÉPREUVES ÉCRITES DANS UN ENSEIGNEMENT NON COERCITIF
162
UNE EXPÉRIENCE RÉUSSIE DUN SYSTÈME DE MENTIONS
165
LE RETOUR À LA CASE DE DÉPART
169
DESCRIPTION SOMMAIRE DU SYSTÈME DE MENTIONS
171
IMPORTANCE DAPPRENDRE À TRAVAILLER À LONG TERME
174
ES MENTIONS POUR QUALIFIER LE TRAVAIL DUN ÉLÈVE
176
MAÎTRISES TEMPORELLES ET TECHNIQUES DAPPRENTISSAGE
177
SIXIÈME PARTIE PSYCHOLOGIE GLOBALE DE LENSEIGNÉ EN FORMATION
179
OPPOSITION INTELLIGENCEÉMOTIVITÉ?
180
LE CAS DEINSTEIN
181
LE PRÉCIEUX APPORT DE G BERGER
182
ENSEIGNÉS ÊTRES UNIQUES ET IRREMPLAÇABLES
183
LA DÉSIGNATION DE LÉLÈVE PAR SON NOM
186
EMPLOI DUN QUESTIONNAIRE CARACTÉROLOGIQUE
187
LA PRATIQUE DE LA GESTION MENTALE
191
MPORTANCE DE LA VIE COMMUNAUTAIRE EN CLASSE
192
POSTFACE
211
ANNEXE I
223
INDEX DES NOMS PROPRES
229
Copyright

Common terms and phrases

Bibliographic information