La Bible au seizième siècle: étude sur les origines de la critique Biblique (Google eBook)

Front Cover
Berger-Levrault, 1879 - Bible - 179 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 117 - Aristote, ou quelques autres de leur bande : je confesse bien qu'ils attireront merveilleusement, et délecteront et esmouveront jusques à ravir mesme l'esprit : mais si de là nous nous transportons à la lecture des sainctes Escritures vueillons ou non elles nous peindront si vivement, elles perceront tellement nostre cœur, elles se ficheront tellement au dedans des moelles, que toute la force qu'ont les Rhetoriciens ou Philosophes, . au prix de l'efficace d'un tel sentiment ne sera que fumée.
Page 36 - Et présentement, dit-il, il a plu a la bonté divine inciter les nobles cueurs et chrestiens désirs des plus haultes et puissantes dames et princesses du royaulme...
Page 116 - Dieu, si nous n'avons refuge au décret de l'Eglise : c'est autant comme si aucun s'enquéroit dont nous apprendrons à discerner la clarté des ténèbres, le blanc du noir, le doux de l'amer. Car l'Escriture a de quoy se faire cognoistre, voire d'un sentiment aussi notoire et infaillible comme ont les choses blanches et noires de monstrer leur couleur, et les choses douces et amères de monstrer leur saveur.
Page 37 - Et affin que ung chascun qui a congnoissence de la langue gallicane, et non point du latin, soit plus disposé à recepvoir ceste présente grâce, laquelle Dieu, par sa seule bonté, pitié et clémence, nous présente en ce temps, par le doulx et amoureux regard de Jésuchrist, nostre seul saulveur,....
Page 36 - Jésuchrist, seul salut, vérité, et vie. veult que son évangile soit purement annoncée par tout le monde, affin que on ne se desvoye plus par autres doctrines des hommes, qui cuydent estre quelque chose, et (comme dit sainct Paul) ilx.
Page 149 - Praeterea ad coercenda petulantia ingenia decernit, ut nemo, suae prudentiae innixus, in rebus fidei et morum ad aedificationem doctrinae Christianae pertinentium, Sacram Scripturam ad suos sensus contorquens, contra eum sensum, quem tenuit et tenet sancta mater Ecclesia, cuius est iudicare de vero sensu et interpretatione Scripturarum Sanctarum, aut etiam contra unanimem consensum Patrum, ipsam Scripturam Sacram interpretari audeat...
Page 39 - ... théol., p. 21. Malgré l'opposition de la Sorbonne, mais, comme nous le verrons, grâce à la protection royale, le livre continue à être vendu et trouve de nombreux acheteurs. Le 6 juillet, Lefèvre écrit à Farel : « Vous ne sçauriez croire, depuis le iour où le Nouveau Testament en françois a paru, de quelle ardeur Dieu anime les esprits des simples, en divers lieux, pour recevoir la Parole. » L'exemplaire des épîtres, enluminé à l'intention du roi et de Marguerite d'Angoulême,...
Page 148 - Si quis autem libros ipsos integros cum omnibus suis partibus, prout in Ecclesia Catholica legi consueverunt, et in veteri vulgata latina editione habentur, pro sacris et canonicis non susceperit, et traditiones praedictas sciens et prudens contempserit, anathema sit.
Page 37 - Jésuchrist, ayans ce en leur langue, puissent estre aussi certains de la vérité évangélique comme ceulx qui l'ont en latin. Et après auront, par le bon plaisir d'icelluy '. le résidu du nouveau testament. lequel est le livre de rie, et In seule reigle des Chrestiens.
Page 37 - Jésuchrist, nostre seul saulveur,.... vous sont ordonnées en langue vulgaire, par la grâce d'icelluy, les évangiles, selon le latin qui se list...

Bibliographic information