Recherches nouvelles sur les nombres premiers (Google eBook)

Front Cover
Bachelier, 1851 - Numbers, Prime - 28 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 6 - Dans toute suite diatomique, la période a pour premier terme l'unité , et, dans la série de tous les autres, les termes également distants des extrêmes sont égaux. 4°.
Page 6 - Kn partant du nombre (,uPn) et effaçant les nombres de deux en deux, puis de trois en trois, de cinq en cinq,..., et enfin de Pn en Pn, on effacerait juste les mêmes nombres qu'en partant de zéro et en faisant les mêmes opérations.
Page 6 - PB occupent toutes les places par rapport à la période du tableau («„_, ) et ne les occupent qu'une seule fois dans chaque période du tableau...
Page 4 - P,,, nous formerons un tableau («„) dans lequel les séquences de termes rayés auront respectivement pour valeurs les termes d'une certaine suite que nous appellerons suite diatomique de P;| ou nli'"e suite diatomique.
Page 4 - ... et les séquences de termes rayés se suivront comme les termes de la suite périodique (3) i, 5, 3, i, 3, i, 3, 5, i, 5, 3, i, 3, i, 3, 5, i,..., qui sera la suite diatomique de 5 ou troisième suite diatomique.
Page 10 - PB à partir de b, on voit que, dans la portion de droite, tous les nombres seront effacés, excepté ceux de la forme è-ha1...
Page 11 - ... est constante par rapport à la valeur des termes, et elle n'admet que deux états en considérant leur disposition. Dans tous les cas, l'inspection...
Page 4 - Après l'unité, le premier nombre non rayé dans le tableau (a2) est le nombre 5 ; rayons les nombres de ce tableau de cinq en cinq à partir de zéro, nous...
Page 8 - A cause de la symétrie des suites diatomiques, si, au lieu de partir de p zéro pour former une période d'une suite diatomique, on part de ^— » on formera la moitié d'une période en allant jusqu'à ^P,,.
Page 5 - ... i), il existe aussi pour la suite (n). Or le théorème est vrai pour n = i ; par suite, il est général.

Bibliographic information