Essai sur les hiéroglyphes des Egyptiens: où l'on voit l'origine & le progrès du langage & de l'écriture, l'antiquité des sciences en Egypte, & l'origine du culte des animaux, Volume 2 (Google eBook)

Front Cover
H.-L. Guerin, 1744 - Egyptian language - 675 pages
1 Review
  

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

abbé R...enaudot

Common terms and phrases

Popular passages

Page 577 - Missionnaires , peu habiles , trouvent des équivoques où il n'y en a pas l'apparence ; et ne s'étant point gênés d'abord à bien prononcer les mots Chinois avec leurs aspirations et leurs...
Page 494 - Lao-Kioune enleignoit aulïï que l'univers étoit gouverné de même que l'empire de la Chine, par un Dieu corporel qui habitoit dans le ciel, &. qu'il 'nomBell. Lett. Tom. 111. p. 75. (*) Myth, par M, l'Abb. Ban. Tom. I. p. 15
Page 383 - ... Chi-King, y mit une courte préface , dont voici la traduction : « En considérant le Chi-King , on voit que ce n'est autre chose qu'une direction de l'esprit. Il fait une exposition du cœur de l'homme , et il insiste sur la raison et l'équité; ce qu'il approuve, nous porte à devenir meilleur et à avancer dans la vertu ; ce qu'il condamne , nous engage à réprimer l'esprit de superbe. Ce qu'il ya de plus profond et de plus relevé dans ce livre, est pour l'usage des empereurs et de la...
Page 464 - ... point ce qu'ils croient douteux ; et lorsqu'ils ne s'accordent point ensemble sur la durée plus ou moins longue d'un règne particulier ou dune dynastie entière, ou de quelque autre fait, ils apportent leurs raisons , et laissent à chacun la liberté d'en croire ce qu'il voudra. On ne remarque pas que leurs historiens aillent 'chercher l'origine de leur nation dans les temps les plus reculés ; il ne paroît pas même qu'ils soient persuadés que venir de loin, ce soit venir de bon lieu ,...
Page xiii - Chi-pene , c'est un livre dont l'auteur ni le tems n'étoient point connus , mais qui contenoit une liste des règnes, à laquelle on ne voit pas que l'on ait rien trouvé à changer depuis.
Page 465 - Enfin ils s'accorderoient parfaitement sur le temps qui s'est écoulé depuis Yao jusqu'à nous, sans disputer ensemble pour quelques années de plus ou de moins. On m'objectera peut - être que quelques Chinois ont fait commencer leur empire un nombre prodigieux d'années avant Fo-hi. Mais on sait assez à la Chine que cette supputation est l'effet de leur ignorance plutôt que de leur malice, et qu'ils ont été trompés par les époques feintes de quelques astronomes. La grande histoire de la...
Page 577 - Le Père Trigault, que M. l'Abbé R*** cite , aura trouvé dans quelques Mémoires , que les Lettrés tracent souvent avec le doigt, ou .avec l'éventail , des lettres sur les genoux ou en l'air , ce qu'ils font par vanité ou par. coutume ; et voilà toute l'occasion qu'il a eu d'avancer ce fait. Au-dessus de ce langage bas et grossier , qui...
Page 492 - Confucius parle des vesti cres de l'état primordial de notre terre, ou de celui dans lequel elle s'étoit trouvée au tems de sa première formation.
Page 372 - Tous les livres ne furent pas proscrits: il y en eut d'exceptés , et entre autres les livres de médecine. Dans le triage qu'il en fallut faire , on trouva le moyen d'en mettre des exemplaires en sûreté. Le zèle des lettrés en sauva un bon nombre ; les antres , les tombeaux , les murailles , devinrent un asile contre la tyrannie.
Page 466 - ... ignorance plutôt que de leur malice, et qu'ils ont été trompés par les époques feintes de quelques astronomes. La grande histoire de la Chine n'a garde de rien dire de semblable ; et sans faire attention à ces temps fabuleux qui ont précédé Fo-hi , elle fixe le commencement de l'Empire au règne de ce prince. Je ne prétends pas néanmoins que pour les faits particuliers on doive ajouter plus de foi à l'histoire chinoise qu'elle n'en mérite, et que n'en ajoutent les Chinois eux-mêmes....

Bibliographic information